Archives du mot-clé reine de l’air

Marie Marvingt – La femme qui a tout fait !

C’est la femme la plus décorée du monde et la plus grande détentrice de records ! Née le 20 février 1875, Marie est une élève brillante : elle obtient un diplôme d’infirmière et d’assistante en chirurgie, elle parle 7 langues (dont l’esperanto) et surtout elle pratique tous les sports existants, y compris les plus extrêmes (la natation, la gymnastique, l’aviation, l’alpinisme, le cyclisme, l’escrime, le sport de combat, le tir au fusil…). À chaque fois, elle brille et est au premier rang. Elle aime le risque, la lutte et l’effort.

Elle est la première à réaliser certains exploits : l’ascension de la Dent du Géant en 1903, la traversée de Paris à la nage en 1906… Elle apprend à tout piloter : les automobiles, les locomotives, les bateaux à vapeur, les avions, les hélicoptères, les montgolfières… En 1908, alors que les organisateurs refusent de la voir participer, elle fait quand même le Tour de France cycliste ! Elle invente même un sport : le ski métallique, qu’elle teste dans le désert du Sahara. Elle crée aussi la jupe-culotte pour permettre aux femmes de pratiquer des sports. Mais surtout, elle met au point un avion sanitaire en 1910 qui permet de sauver pendant la Première Guerre Mondiale plus de 6000 vies. Déguisée en homme, elle participe aussi sur le front, les armes à la main, à plusieurs actions militaires dans les tranchées aux côtés des poilus de la 42e bataillon de chasseurs à pied. Même découverte, elle tient tête et rejoint le 3e régiment de chasseurs alpins et aide à l’évacuation des soldats blessés. Elle reçoit la croix de guerre en 1915 pour avoir bombardé une base allemande en tant qu’aviateur volontaire.

La presse l’adore et la surnomme « la reine de l’air », « Marie casse-cou », « l’infatigable globe-trotteuse », « l’éternelle curieuse », « la femme la plus extraordinaire du siècle », « la femme la plus extraordinaire depuis Jeanne d’Arc », « la femme la plus décorée au monde » : elle reste un modèle de dynamisme et de foi en l’être humain. Elle est d’ailleurs infatigable et relie Paris-Nancy avec sa vieille bicyclette à l’âge de 86 ans !

Elle meurt le 14 décembre 1963 après avoir obtenu au total 34 décorations au cours de sa vie. Sa devise : “Je décide de faire mieux, encore et toujours”. Le Salon des dames