Archives du mot-clé Pierre Piazza

Dans le cadre de la prochaine édition du festival Paris Polar de littératures policières, Pierre Piazza présente une exposition consacrée à « L’ogresse de la Goutte-d’Or ».

Dans le cadre de la prochaine édition du festival Paris Polar de littératures policières portant sur le thème « Femmes face au crime » (16-19 novembre 2017, mairie du 13ème arrondissement de Paris), Pierre Piazzaprésentera une exposition consacrée à « L’ogresse de la Goutte-d’Or ». :

« Au début du XXe siècle, on soupçonne Jeanne Weber – une jeune paysanne bretonne venue s’installer à Paris pour y travailler – d’être la meurtrière d’enfants dont elle assurait la garde.

Ce fait divers commence à passionner l’opinion publique et nombre « d’experts » qui sont amenés à émettre des avis contradictoires sur la personnalité et les actes de celle que l’on qualifie désormais d’« ogresse de la Goutte-d’Or ».

Jugée à Paris, Jeanne Weber est acquittée et – sous un faux nom – elle part refaire sa vie en province… Où rapidement on la surprendra en train d’étouffer de jeunes garçons de son entourage ! »

Cette exposition se propose notamment – en valorisant des articles et de l’iconographie relatifs à cette affaire publiés dans la presse française à grand tirage de l’époque – de donner à voir certaines analyses et représentations dont peut alors faire l’objet la femme criminelle ».

Le dimanche 19 novembre à 17 heures, en clôture du festival Paris Polar 2017, sera organisée une reconstitution de la garde à vue de l’ogresse de la Goutte-d’Or (librement imaginée et mise en scène par Gilles Reix).

Pierre Piazza est   » Maître de Conférences en Science politique à l’Université de Cergy-Pontoise ».

Membre du CESDIP et du LEJEP. Ses travaux de nature socio-historique portent principalement sur les dispositifs étatiques d’identification des individus et leurs enjeux. Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur le bertillonnage, la dactyloscopie, l’encartement et la biométrie.

Il assure la responsabilité scientifique du développement de la collection « Police scientifique et bertillonnage« de la bibliothèque numérique de Criminocorpus…

Pour en savoir plus sur Criminocorpus

BPI: Pierre Piazza, maître de conférence, université Cergy – vidéo …

Les RG l’ont rêvé, Facebook l’a fait…

Alphonse Bertillon, le pionnier de la police scientifique

En 1882, Alphonse Bertillon fonde le premier laboratoire de police d’identification criminelle et crée l’anthropométrie judiciaire.

Invités de l’émission RTL de Jacques Pradel du 1er février 2017 :

Pierre Piazza, historien et auteur du livre « Un oeil sur le crime, naissance de la police scientifique » qui vient de paraître aux éditions Orep. Il met aussi régulièrement en ligne des documents d’époque souvent inédits sur le site de recherche sur l’histoire de la justice Criminocorpus.

Charles Diaz, contrôleur général de la Police Nationale et historien de la Police. Il a participé au dernier numéro de Liaisons, la revue trimestrielle de la Préfecture de Police : « D’un 36 à l’autre« .

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site de l’émission de L’Heure du crime

Un œil sur le crime. Naissance de la police scientifique (Pierre Piazza)

couv-oeil-crimeNouvelle publication. Sherlock Holmes et les nombreux enquêteurs qui sont régulièrement érigés en héros de nos soirées télévisées actuelles doivent beaucoup à Alphonse Bertillon (1853-1914) qui tient une place essentielle dans l’histoire des savoirs sur le crime durant la période comprise entre la fin du XIXème et le début du XXème siècle. Déterminer infailliblement « qui est qui », classer et archiver rationnellement les données personnelles des délinquants, photographier méthodiquement les scènes où des meurtres ont été commis, analyser rigoureusement les diverses traces laissées par les malfaiteurs sur les lieux de leurs forfaits… Rien ne semble échapper à ce fin limier qui, premier directeur du service de l’Identité judiciaire de la préfecture de Police de Paris, modernise les savoirs, les méthodes et les outils des forces de l’ordre et influence ainsi de manière déterminante les pratiques, les recherches et les enquêtes policières tant en France qu’à l’étranger.

Revêtant la forme d’un abécédaire illustré par une iconographie riche et originale, cet ouvrage permet de découvrir à travers 26 entrées détaillées le rôle crucial joué par Bertillon dans l’avènement et l’essor de la police scientifique.

Sortie de l’ouvrage Lundi 19 décembre 2016.

Éditions Orep
http://www.orepeditions.com
ISBN 978-2-8151-0343-5

Pierre Piazza est maître de conférences en science politique (université de Cergy-Pontoise, LEJEP, CESDIP, CLAMOR). Spécialiste de l’étude des savoirs, instruments et dispositifs mobilisés par les pouvoirs publics afin d’identifier, de contrôler et de surveiller les personnes, il est l’auteur de nombreuses publications à caractère socio-historique s’intéressant aux entreprises étatiques de mise en carte, de fichage, de biométrisation, etc. ainsi qu’à la grande diversité des enjeux auxquels elles renvoient.

Pour aller plus loin : découvrez la collection Police scientifique et Bertillonnage dans le Musée de la justice, des crimes et des peines.

14517545_10153977026178997_6850225696966334889_nIndépendamment de mes activités sur les blogs Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des … et FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES : 

Je vous invite à découvrir ce nouveau site, fruit du travail de plusieurs mois de recherche, d’errance vagabonde et d’itinérance. Bonne lecture.

Odyfolio Emirates est le site d’information touristique de référence sur Dubaï, Abu Dhabi, les Émirats Arabes Unis (EAU), Oman, etc

Pour visiter le site http://www.odyfolioemirates.com/fr/

Philippe Poisson est un ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

Le blog de Philippe Poisson – Articles à votre disposition concernant l …

2 157 458 visiteurs uniques au 24 novembre 2016

Philippe poisson – Google+ 53 299