Archives du mot-clé Madeleine Pelletier

France Culture fait une place à Madeleine Pelletier : première femme interne des hôpitaux de Paris et franc-maçonne féministe

Cheveux courts, sourire rare. Née en 1874, Madeleine Pelletier fut la première femme interne des hôpitaux de Paris. Portrait d’une franc-maçonne féministe à retrouver sur France Culture.

Qui est cette femme à forte poitrine, aux cheveux très courts, habillée « comme un homme ordinaire dans les années 1910 » sur cette photo en noir et blanc ? « Je vois une féministe qui n’a pas appris à sourire […] mais qui a aussi, peut-être, désappris à sourire, décrit l’historienne Christine Bard au micro de Céline du Chéné, pour France Culture. Madeleine Pelletier ne veut pas utiliser ce type d’armes qu’elle estime réservées aux femmes “asservies”. » … Aude Dassonville

Pour en savoir plus et écouter le document sonore sur Telerama

Madeleine Pelletier (1874 – 1939), une femme d’avant-garde

40679-6

« Portrait de la doctoresse Madeleine Pelletier, à son bureau ». Madeleine Pelletier (1864-1939), médecin, féministe, militante du droit à l’avortement, candidate aux élections législatives dans le XVIIIème arrondissement de Paris, en 1910. Photographie de Harlingue, 1910. Paris, Bibliothèque Marguerite Durand.

Une vie, une oeuvre par Irène Omélianenko

Il y a ce portrait en noir et blanc. Cheveux noirs coupés courts et jetés en arrière, costume d’homme, mâchoire volontaire : Madeleine Pelletier fait partie de cette première vague féministe de la fin du XIXe siècle et tout en elle respire la femme de combat et de conviction.

Médecin, première femme interne en France, Madeleine Pelletier est atypique, même dans le milieu des féministes…

Intervenants :

  • Christine Bard professeure des universités, spécialiste de l’histoire des femmes et du genre, université d’Angers ; elle a consacré un colloque en 1991 à Madeleine Pelletier.
  • Charles Sowerwine professeur émérite à l’université de Melbourne, Australie et professeur associé au centre d’histoire culturelle de l’université de Versailles – Saint-Quentin en Yvelines.
  • Felicia Gordon professeure émérite à Wolfson College, université de Cambridge, Grande-Bretagne.
  • Evelyne Rochedereux féministe, présidente de l’association CYBEL, a fait poser une plaque à la mémoire de Madeleine Pelletier rue de Gergovie à Paris.
  • Florence Sitoleux documentariste. Elle prépare un documentaire audiovisuel sur Madeleine Pelletier et nous mène sur ses traces à Perray-Vaucluse, asile où elle est morte.
  • Michel Caire psychiatre et historien.

Pour en savoir plus lire le billet publié le 30 septembre 2017 sur le site de l’émission de France culture