Archives du mot-clé « L’ogresse de la Goutte-d’Or ».

Dans le cadre de la prochaine édition du festival Paris Polar de littératures policières, Pierre Piazza présente une exposition consacrée à « L’ogresse de la Goutte-d’Or ».

Dans le cadre de la prochaine édition du festival Paris Polar de littératures policières portant sur le thème « Femmes face au crime » (16-19 novembre 2017, mairie du 13ème arrondissement de Paris), Pierre Piazzaprésentera une exposition consacrée à « L’ogresse de la Goutte-d’Or ». :

« Au début du XXe siècle, on soupçonne Jeanne Weber – une jeune paysanne bretonne venue s’installer à Paris pour y travailler – d’être la meurtrière d’enfants dont elle assurait la garde.

Ce fait divers commence à passionner l’opinion publique et nombre « d’experts » qui sont amenés à émettre des avis contradictoires sur la personnalité et les actes de celle que l’on qualifie désormais d’« ogresse de la Goutte-d’Or ».

Jugée à Paris, Jeanne Weber est acquittée et – sous un faux nom – elle part refaire sa vie en province… Où rapidement on la surprendra en train d’étouffer de jeunes garçons de son entourage ! »

Cette exposition se propose notamment – en valorisant des articles et de l’iconographie relatifs à cette affaire publiés dans la presse française à grand tirage de l’époque – de donner à voir certaines analyses et représentations dont peut alors faire l’objet la femme criminelle ».

Le dimanche 19 novembre à 17 heures, en clôture du festival Paris Polar 2017, sera organisée une reconstitution de la garde à vue de l’ogresse de la Goutte-d’Or (librement imaginée et mise en scène par Gilles Reix).

Pierre Piazza est   » Maître de Conférences en Science politique à l’Université de Cergy-Pontoise ».

Membre du CESDIP et du LEJEP. Ses travaux de nature socio-historique portent principalement sur les dispositifs étatiques d’identification des individus et leurs enjeux. Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur le bertillonnage, la dactyloscopie, l’encartement et la biométrie.

Il assure la responsabilité scientifique du développement de la collection « Police scientifique et bertillonnage« de la bibliothèque numérique de Criminocorpus…

Pour en savoir plus sur Criminocorpus

BPI: Pierre Piazza, maître de conférence, université Cergy – vidéo …

Les RG l’ont rêvé, Facebook l’a fait…