Archives du mot-clé légion étrangère

La légionnaire : Héroïque et libertine (Susan Travers)

51x3ki2-ual-_sx314_bo1204203200_Parution du livre le 24 septembre 2014 – Susan Travers reste à ce jour la seule femme admise dans les rangs de la légendaire Légion étrangère, depuis sa création en 1831. C’est avec la Légion qu’elle s’est couverte de gloire sur les principaux champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale. Qui fut cette jeune femme au destin extraordinaire ? A partir d’une reconstitution historique rigoureuse, Gérard Bardy nous raconte l’incroyable aventure de cette aristocrate anglaise, jetée dans les péripéties de la guerre après avoir fait le choix de rejoindre les volontaires de la France Libre. Devant Dakar avec de Gaulle, sous les tirs de mortiers en Erythrée, en Syrie, en Lybie, en Tunisie, en Italie puis en France jusqu’à la libération de Paris et de Strasbourg, elle s’est illustrée sur tous les grands théâtres d’opération. Souvent, au péril de sa vie. Mais quelle femme s’est cachée derrière cette héroïne à l’insolent courage, capable de traverser de nuit, au volant d’un véhicule militaire, les lignes ennemies sous les obus ? Comment la jeune fille émancipée, très tôt affranchie des contraintes sociales de son milieu, est-elle devenue une femme amoureuse, parfois libertine, complice de plusieurs officiers de légende de la Légion ? Sous le feu des armes, elle a ainsi conquis le cœur d’un bel officier, authentique prince géorgien, puis celui du général Pierre Koenig, le héros de Bir Hakeim, à qui elle a sauvé la vie.

Gérard Bardy, écrivain et journaliste, a notamment été en charge des questions militaires à l’Agence France-Presse. Historien du général de Gaulle et fin connaisseur de la période de la France Libre, il a puisé aux meilleures sources pour faire revivre de façon passionnante l’incroyable épopée de La Légionnaire.

  • Éditeur : Pygmalion
  • Collection : Documents et témoignages

18 destins du 18 juin: portrait de Susan Travers ecpad.fr/18-destins-du-18-juin-portrait-de-susan-travers

Susan Travers – YouTube

14568042_10154039133838997_4135132077425372860_nEn parallèle  du blog  FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …
 
 

Accéder au Musée d’histoire de la justice, des crimes et des peines.

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

Philippe Poisson est un ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

Philippe poisson – Google+ 51 636

blog de Philippe Poisson

 

« La Circassienne » : Comtesse du Luart, princesse courage

Parution du livre le 6 janvier 2011 – Née dans une famille princière du Caucase, Gali Hagondokoff connaît les fastes de la cour des Romanov à Saint-Pétersbourg comme la vie sauvage en Mandchourie. Chassée par la révolution de 1917, elle se réfugie à Shanghai après une traversée épique du continent asiatique. Deux ans plus tard, elle trouve un bateau pour la France où sa rare beauté la fait engager comme mannequin chez Chanel avant qu’elle n’épouse un élégant aristocrate français et, rebaptisée Leïla, qu’elle ne devienne comtesse du Luart.

Mais c’est par son courage physique et moral hors normes qu’elle s’impose comme une héroïne de la Seconde Guerre mondiale pendant les campagnes de Tunisie, d’Italie et de France. L’une des femmes les plus décorées de France, marraine du 1er régiment étranger de cavalerie, elle est une icône de la Légion étrangère. Ainsi vont les mille vies de Leïla, en Russie, en Chine, dans les salons parisiens, les déserts africains, les champs de bataille européens et jusque pendant la guerre d’Algérie.

Entre le général Dourakine, le docteur Jivago et les héros de Schoendoerffer, voici le destin d’un être d’exception, femme libre et âme passionnée, grande séductrice qui fit rêver beaucoup d’hommes. Mais aussi un étonnant document historique. « La dernière femme d’épopée », a-t-on dit le jour où, dans la cour des Invalides, elle eut droit à des funérailles dignes d’un maréchal d’Empire.

Biographie de l’auteure :

Guillemette de Sairigné est écrivain et journaliste. Elle a publié notamment Tous les dragons de notre vie, Mon illustre inconnu… enquête sur un père de légende et, chez Robert Laffont, Mille pardons.

Une vidéo You tube :

Ajoutée le 14 févr. 2013 : Le parcours incroyable de Laïkla Hagondokoff ou Gali Hagondokoff, (Ladislas du Luart, Comtesse Leïla), née le 6 février 1898 à Saint-Pétersbourg (Russie), issue d’une famille princière du Caucase,et morte le 21 janvier 1985
 Pour en savoir plus, cliquez sur le lien suivant :

La circarsienne Hagondokoff