Archives du mot-clé Laurence Dionigi

Portrait du jour : Laurence Dionigi, l’auteure de l’Opération d’Encre et d’Azur

« Quand je portais des jupes plissées et des couettes, je voulais devenir astronaute. Je découpais toutes sortes d’articles qui traitaient des programmes aérospatiaux, j’essayais de percer la théorie du big bang ainsi que celle de la relativité… »

Le Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des …développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus  et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Aujourd’hui c’est « le plus beau sourire de Nice » qui s’invite sur le blog pour le petit exercice autobiographique :  Laurence Dionigi l’auteure de l’ Opération d’Encre et d’Azur

Merci Laurence pour ce partage. Amitiés. Philippe

« Difficile de se définir quand on a 1000 passions…

Quand je portais des jupes plissées et des couettes, je voulais devenir astronaute. Je découpais toutes sortes d’articles qui traitaient des programmes aérospatiaux, j’essayais de percer la théorie du big bang ainsi que celle de la relativité. J’étais fascinée par le lancement de fusées, porteuses d’espoir, qui s’élançaient dans un brouhaha inquiétant vers de sombres contrées sans assurance d’un billet de retour. Le film « 2001, l’Odyssée de l’espace » de Stanley Kubrick me marqua profondément par son lot de questions métaphysiques et sur son renvoi de l’homme à sa juste place dans l’Univers. D’où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Et vers où nous dirigeons-nous ? Et surtout… pourquoi ? C’est donc naturellement, que je me suis orientée vers un choix plus prosaïque, celui de devenir archéologue. Hélas, c’était sans compter sur la décision inflexible de mon professeur principal au lycée qui subordonnait la recherche et découverte des hommes préhistoriques à l’excellence en maths et sciences physiques ce qui n’était pas mon point le plus fort et ma passion visiblement pas suffisante pour envisager cette noble carrière.

Il est vrai que dès mon enfance, j’ai dévoré les livres pour la jeunesse, et ce goût pour la lecture ne m’a jamais quittée et s’est intensifié et diversifié au fil des ans. Après les classes prépa HEC, j’ai intégré une classique école de commerce parisienne sans réelles conviction ni motivation.

Diplôme en poche, je suis donc partie explorer le monde : 10 ans à l’étranger à enchaîner des métiers aussi différents les uns que les autres saisissant ainsi des opportunités de travail qui m’ont conduite en Espagne, au Chili, au Mexique et au Gabon. Décennie ô combien enrichissante, véritable école de la vie et de connaissance de soi ! La découverte de ces civilisations m’a donné envie de les décrire et de raconter des histoires.

Vers les années 2000, j’ai publié des chroniques hebdomadaires en espagnol dans un quotidien mexicain, La Voz del Caraibe, puis dans quelques revues locales de Cancun. De retour en France en 2002, j’ai rédigé plusieurs recueils de nouvelles sur le Mexique. Après une pause bébé et un premier roman, Enlivrée aux éditions L’Harmattan qui relate l’histoire d’une femme enceinte d’un livre, j’ai publié une pièce de théâtre, des sketches qui ont été joués, une nouvelle érotique, un album jeunesse, un essai qui explique l’absence imposée des femmes de l’histoire de l’Art et deux romans historiques qui se déroulent sur la Côte d’Azur pendant et après la période de la 2ème guerre mondiale. Le dernier en date, « Opération d’Encre et d’Azur » aux éditions Balland, aborde pour la première fois le thème de Monaco sous l’occupation, sujet encore tabou et polémique, le blanchiment d’argent, la route des rats et le recrutement de scientifiques nazis dès 1944. Il faut dire que depuis 14 ans, j’officie dans le milieu bancaire, véritable poumon économique, secteur aux multiples scandales et abus en tous genres et inexorablement nerf de la guerre.

Dans mon temps libre, j’anime des salons littéraires et culturels et donne des conférences qui me procurent une grande satisfaction.

Quel sera le thème de mon prochain ouvrage ? Aucune idée… je me laisse guider par la passion… affaire à suivre ! »

PUBLICATION D’OUVRAGES

Essai

– Les grandes oubliées de l’Art, Hommage aux sculptrices et aux peintresses, Ed. Ovadia, 2018

– Féminin en Art Majeur, Hommage aux femmes « artiste peintre », Ed.Ovadia, 2016

Roman

– D’encre et d’Azur, Ed.Balland, 2018

– La légende de la Baie des couleurs, Ed. Ovadia (à paraître en 2018) – publié en 2014 chez BDA

 Enlivrée, Ed. L’Harmattan, 2011

Jeunesse

– Série des Yanou pilou, personnage choisi comme mascotte officielle de l’Unesco-06.

Yanou pilou n’aime pas son beau-père, Ed. Pixygraph, 2017

Yanou pilou n’aime pas le nouveau travail de maman (à paraître en 2018)

Recueil de nouvelles

– Psyché et l’amour, Ed. Edilivre, 2013

– Tequila et Sombrero, nouvelles pimentées du Mexique d’aujourd’hui, Ed. Edilivre, 2011

– Saveurs mexicaines, Ed. Le Manuscrit, 2007

– Le train bleu, Ed. Le Manuscrit, 2005

– Arrêt à Teotihuacan, Ed. Le Manuscrit, 2004

Théâtre

– Les psychopathes professionnelles

– Petits sketches absurdes pour grands nigauds, Ed.Edilivre, 2013

– Le retour des Rhinocéros, Ed. Edilivre, 2012

Les collectifs :

– Les gourmandises littéraires, Ed.Mille plume, 2016

– Le pouvoir, Ed. Edilivre, 2014

– Villas historiques du pays niçois, Ed. BDA, 2012

ÉVÉNEMENTIEL

– Organisatrice de salons littéraires (Fémin’auteures à Antibes depuis 2012 – Salon du livre à Monaco depuis 2016)

– Recherche d’auteurs, contacts presse et auprès des libraires.

– Animatrice de tables rondes

– Conférencière (thèmes : l’absence des femmes dans l’Art, la Côte d’Azur sous l’occupation, la littérature sud-américaine, la littérature érotique).

FORMATION

2018 Chargée en communication événementielle (en cours) – Cerfpa formation

2017 Accréditation de suivi du Mooc de l’école du Centre Pompidou sur l’art contemporain

1989-1992 Diplôme d’Experte en management de l’Ecole Supérieure de Gestion de Paris (ESG)

Etablissement et diplôme reconnus par l’Etat (niveau Bac +5) après classe prépa HEC

PUBLICATION DANS LA PRESSE

– Publications ponctuelles :

* Le Patriote, hebdomadaire niçois

* Lou Sourgentin, mensuel franco-niçois

* FAL-Mag, magazine bimensuel de l’association France Amérique Latine (2003-2004)

– Au Mexique (années 2001 – 2002) :

* Le quotidien « La Voz del Caraibe »

* La Cronica

* Le magazine littéraire « Tropo a la Uña »

CHRONIQUEUSE RADIO

– 2014 – 2015 : VIP RADIO ONLINE – http://vipradioonline.radio.fr (chronique ponctuelle)

– Eté 2010: TOP RADIO / RADIO VALLEES – FM 97.5

– 2005- 2010 : RADIO FREQUENCE K – FM 103.4 (émission littéraire hebdomadaire)

LANGUES ETRANGERES

Espagnol : courant – Anglais : intermédiaire – Italien : débutant

VIE ASSOCIATIVE

  • Membre de l’UPF (Union Internationale de la Presse Francophone)

  • Présidente de l’association Solidarity for the Future – Unesco 06

  • Membre de l’association Nouv’Elles (ex-Femmes 3000)

Côté Cultures : Laurence Dionigi- Autrice : A travers le roman historique « Opération d’Encre et d’Azur »

A travers ce roman historique, Laurence Dionigi nous fait revivre les années de reconstruction de l’après 2ème guerre mondiale dans une France en pleine période de début de guerre froide. Partie à la recherche de son tortionnaire, l’ex-résistante Victoire Montegridolfo, découvrira l’existence de la banque monégasque nazie « Charles & Co » tout comme de lourds secrets bien gardés où les intérêts politico-financiers se mêlent étroitement. Fuite des capitaux, réseaux d’exfiltration d’anciens nazis, enlèvement de scientifiques et d’enfants, liste d’auteurs collaborateurs ou résistants, notre héroïne devra éviter bien des dangers tout en affrontant ses propres démons. L’auteure livre une autre vision de l’histoire, notamment celle de Monaco sous l’Occupation, sujet rarement abordé dans les romans. Laurence Dionigi travaille dans le secteur bancaire monégasque depuis 14 ans. Elle a publié une dizaine d’ouvrages, anime des cafés littéraires et des conférences.

Côté Cultures: Laurence Dionigi- Autrice – YouTube

Laurence Dionigi travaille dans le secteur bancaire monégasque depuis 14 ans. Elle a publié une dizaine d’ouvrages et anime des cafés littéraires ou des conférences.

Biographie de Laurence Dionigi – Après avoir vécu 10 ans à l’étranger notamment en Espagne, au Chili, au Gabon et au Mexique, Laurence Dionigi est revenue s’installer à Nice sa ville d’origine. Elle travaille en Principauté de Monaco. Au Mexique, elle a été chroniqueuse de façon hebdomadaire dans le quotidien mexicain « La Voz del Caraibe » et de manière ponctuelle dans « la Cronica » et le magazine Tropo a la Una. Depuis son retour en France, elle a publié quelques nouvelles dans le magazine « FAL-Mag », puis pendant plus de cinq ans, a interviewé de nombreux auteurs pour le compte de la radio Fréquence K à Carros…

La légende de la baie des couleurs (Laurence Dionigi)

Adieu mon beau pays, nous t’avons tant aimé… Mais avant de mourir, chantons « la Marseillaise »

Parution du livre le 1er juin 2018 – Danabelle prit la grosse boite ronde en carton que sa mère lui tendait, puis la déposa avec précaution sur la table de la cuisine. La jeune flle était émue, Danabelle étant très proche de son arrière-grand-mère décédée quinze jours auparavant. Elle souleva le couvercle. Un arôme de mandarine s’en échappa instantanément. Danabelle sourit, se rappelant qu’à chacune de ses visites après ses cours à l’Université de Lettres, Marie-Louise lui préparait toujours une pâtisserie à base de cet agrume. A force d’utiliser cet ingrédient pendant tant d’années, son arrière-grand-mère avait fini par exhaler elle-aussi la mandarine, d’où le surnom de Madine qui lui avait été attribué affectueusement par toute sa famille.

Laurence Dionigi s’est inspirée des récits et anecdotes racontés par sa famille qui a vécu les heures sombres de la Côte d’Azur sous l’occupation pour écrire ce roman historique. L’autrice a publié une dizaine d’ouvrages, anime des conférences et organise des cafés culturels. Elle s’est installée à Nice en 2002 après avoir vécu 10 ans l’étranger.

Qui manipule la résistante Marie-Louise Torrioni et dans quels objectifs ? Pourquoi Jean Moulin a-t-il exposé cette énigmatique toile dans sa galerie d’art à Nice ? Qui est donc cette femme qui pose sur cette photo de mariage aux côtés de son époux ? Pourquoi le commandant Swarft n’a-t-il pas transféré Marie-Louise au siège de la Gestapo à l’Hôtel de l’Hermitage ?

Notre héroïne, employée à la Préfecture, se retrouvera, malgré elle, entrainée dans une histoire rocambolesque qui la conduira dans le milieu artistique sous la 2ème guerre mondiale où elle mènera une enquête sur le mystérieux tableau « la Baie des couleurs » tout en s’employant à découvrir la vérité sur son mari parti rejoindre la résistance.

Cet ouvrage repose sur une multitude de faits historiques et anecdotes véridiques qui se sont déroulés dans la région niçoise qui a connu l’occupation italienne puis allemande. L’intrigue liée à la recherche du tableau « la Baie des couleurs » n’est, en revanche, que pure fiction.

Laurence Dionigi est autrice de romans, nouvelles et sketches. Elle milite notamment pour les droits de la femme. L’essai, Les grandes oubliées de l’art, rend hommage ou plutôt «femmage» aux sculptrices et femmes peintres de l’Antiquité à nos jours et explique pourquoi l’histoire de l’Art les a sciemment occultées. Laurence Dionigi est autrice de romans, nouvelles et sketches. Elle milite notamment pour les droits de la femme. L’essai, Les grandes oubliées de l’art, rend hommage ou plutôt « femmage » aux sculptrices et femmes peintres de l’Antiquité à nos jours et explique pourquoi l’histoire de l’Art les a sciemment occultées.

Éditeur : Editions Ovadia

Opération d’Encre et d’Azur (Laurence Dionigi)

Laurence Dionigi travaille dans le secteur bancaire monégasque depuis 14 ans. Elle a publié une dizaine d’ouvrages et anime des cafés littéraires ou des conférences.

Biographie de Laurence Dionigi – Après avoir vécu 10 ans à l’étranger notamment en Espagne, au Chili, au Gabon et au Mexique, Laurence Dionigi est revenue s’installer à Nice sa ville d’origine. Elle travaille en Principauté de Monaco. Au Mexique, elle a été chroniqueuse de façon hebdomadaire dans le quotidien mexicain « La Voz del Caraibe » et de manière ponctuelle dans « la Cronica » et le magazine Tropo a la Una. Depuis son retour en France, elle a publié quelques nouvelles dans le magazine « FAL-Mag », puis pendant plus de cinq ans, a interviewé de nombreux auteurs pour le compte de la radio Fréquence K à Carros.

Elle organise la manifestation, « Femin auteures », à Antibes et anime des cafés littéraires à la librairie Charlemagne de Fréjus. Laurence Dionigi a publié cinq recueils de nouvelles, une pièce de théâtre, des sketches et un roman. « La légende de la Baie des couleurs » est son 9ème ouvrage, le premier pour la maison d’édition Baie des Anges.

Roman
– D’encre et d’Azur, Ed. Baie des Anges, 2016
– La légende de la Baie des couleurs, Ed. Baie des Anges, 2014
– Enlivrée, Ed. L’Harmattan, 2011

Guide
– Promenade scientifique en région niçoise, Ed. Mémoires Millénaires, 2017
– Féminin en Art Majeur (en attente d’édition)

Recueil de nouvelles

– Le pouvoir, Ed. Edilivre, 2014 (recueil collectif)
– Psyché et l’amour, Ed. Edilivre, 2013
– Villas historiques du pays niçois, Ed. Baie des Anges, 2012 (recueil collectif)
– Tequila et Sombrero, nouvelles pimentées du Mexique d’aujourd’hui, Ed. Edilivre, 2011. 1ère parution en 2010 sous le pseudonyme de Yanis

Brandaleone.

– Saveurs mexicaines, Ed. Le Manuscrit, 2007
– Le train bleu, Ed. Le Manuscrit, 2005
– Arrêt à Teotihuacan, Ed. Le Manuscrit, 2004

Théâtre et Sketches

– Les psychopathes professionnelles (sketches écrits pour Stéphanie Bosq), 2015
– Petits sketches absurdes pour grands nigauds, Ed.Edilivre, 2013
– Le retour des Rhinocéros, Ed. Edilivre, 2012

ANIMATION

– Organisatrice et animatrice de cafés littéraires pour la rencontre littéraire, Fémin Auteures, à Antibes depuis 2013
– Cafés littéraires à la libraire Charlemagne à Fréjus (la littérature érotique, la littérature en Amérique du Sud)
– Conférence sur le « Nice des années 40 » (Bibliothèque L. Nucéra à Nice)
– Chroniqueuse ponctuelle depuis 2014 pour V.I.P radio Online
– Chroniqueuse de 2009 à 2012 pour radio Fréquence K (chronique littéraire hebdomadaire)

Laurence Dionigi présente « Féminin en Art Majeur » : Hommage aux femmes peintres

CONFÉRENCE MERCREDI 6 DÉCEMBRE A LA MEDIATHEQUE DE MONACO A 18 HEURES AVEC LA PRÉSENCE DE NIVESE.

24067847_10213852087112929_2318363010323076496_n (1)

Féminin en art majeur – Hommage « aux femmes artiste-peintre …

https://femmes-histoire-reperes.com/…/feminin-en-art-majeur-hommage-aux-femmes-…

12 mars 2016 – Biographie de Laurence Dionigi – Après avoir vécu 10 ans à l’étranger notamment en Espagne, au Chili, au Gabon et au Mexique, Laurence Dionigi est revenue s’installer à Nice sa ville d’origine. Elle travaille en Principauté de Monaco. Au Mexique, elle a été chroniqueuse de façon hebdomadaire dans …

Les femmes artistes seront à l’honneur ce samedi à Cagnes

Les femmes artistes sont à l’honneur ce samedi matin 11 février à la librairie La Pléiade de Cagnes, où Laurence Dionigi (1) vient dédicacer son dernier livre « Féminin en art majeur » de 10 h à 12 h 30.

Très attachée à l’égalité des droits et à la reconnaissance des femmes, l’auteure niçoise y évoque 150 artistes féminines qui ont marqué la peinture, mais sont malheureusement restées dans l’ombre de tous leurs pairs masculins.

Un inventaire non exhaustif, composé d’incontournables, ou d’artistes pour qui elle a eu un coup de cœur, ainsi que de femmes-peintres de la région.

Quelle est, encore aujourd’hui, la place des femmes dans l’art?

Pourquoi cette chape de plomb qui les a si longtemps cantonnées au rôle de muses? Comment certaines ont-elles réussi à la percer?

Un bel hommage aux femmes peintres et une idée de cadeau pour la Saint-Valentin toute proche.

PAR Laurent Quilici Mis à jour le 09/02/2017 à 16 :55

1-Déjà auteure de neuf autres livres, pour la plupart des romans, notamment La Baie des couleurs qui évoque Jean Moulin, caricaturiste et galeriste à Nice, ainsi que Bonnard et de Matisse.

Savoir+

«Féminin en art majeur», par Laurence Dionigi , aux éditions Ovadia, 230 pages, 20 euros.
Dédicace ce samedi 11 février de 10h à 12h30 à la librairie La Pléiade, 6 Avenue Auguste Renoir, Cagnes.

Laurence Dionigi au musée des Beaux-Arts de Nice devant la …(Photo L.Q.)

Féminin en art majeur – Hommage « aux femmes artiste-peintre …

La légende de la baie des couleurs – Laurence Dionigi – Criminocorpus

Féminin en art majeur – Hommage « aux femmes artiste-peintre …