Archives du mot-clé Hortense Dufour

Colette, la vagabonde assise (Hortense Dufour)

50920373_10217567135233943_6242072753793400832_n

Je viens de voir le film » Colette »; l’actrice Keira Knighley est remarquable, mais la version originale en anglais m’a gênée :

Gabrielle Sidonie Colette, c’est la Française pure, Fille de la nature, née en Puisaye…C’est lassant d’entendre ses mots en anglais. il y a aussi des erreurs. Willy l’a épousée à Châtillon-Coligny, Sido, sa mère et « le capitaine »,, son père, n’habitaient plus à Saint-Sauveur-en -Puisaye, suite à leur ruine …

Colette , son oeuvre,sa correspondance, sont sans cesse à mon chevet. S’endormir avec une phrase d’elle est un bonheur. C’est un de nos meilleurs écrivains français…Je n’avais pas résisté à écrire sa biographie.

dufour-hortenseNée à Saintes, Hortense Dufour est fille d’un magistrat français et d’une musicienne italienne. Durant son enfance, elle a séjourné pendant trois ans à Madagascar et aux Comores. Depuis toujours, elle consacre sa vie à l’écriture et à la littérature. A Paris, elle suit des études de lettres modernes. « J’ai toujours écrit, dit-elle. C’est tombé sur moi comme la grâce… Une journée sans écrire a toujours été pour moi une journée qui n’a pas existé. Mon sang est devenu de l’encre. »

Hortense Dufour a reçu le Grand Prix des lectrices du magazine Elle pour son roman La Marie-Marraine, traduit en plusieurs langues et adapté au cinéma par Robert Enrico sous le titre L’Empreinte des géants. Elle a également été couronnée du prix du Livre Inter en 1983 pour Le Bouchot. Parmi ses autres romans, citons Le Tournis (Grasset, 1984), La Fille du saulnier (Grand Prix de l’Académie de Saintonge, Grasset, 1992), Charivari (Seuil, 1998), Le Bois des abeilles (Flammarion, 2005), Ce que l’océan ne dit pas (Flammarion, 2008), Ces jours heureux (Flammarion, 2014)…

Ses nombreuses biographies (la comtesse de Ségur, Marie-Antoinette, la reine Margot, Colette, George Sand, Jeanne d’Arc, Sissi, Madame de Pompadour…) lui valent d’être invitée régulièrement à l’émission Secrets d’histoire sur France 2. Elle écrit aussi des fictions pour TF1 et France 3.

Le prix Hortense Dufour a été créé en 2010 par le Lions Club de Marennes-Oléron. Il récompense un premier ou un second roman.

Hortense Dufour est chevalier des Arts et des Lettres depuis 2010…

Le jeune homme sous l’acacia (Hortense Dufour)

9782258144781ORIParution du livre le 3 mai 2018 – Tout commence dans un hameau au cœur des marais charentais au sein d’une famille d’agriculteurs aisés. La naissance tardive du benjamin, Michel, d’une beauté d’archange, va briser l’apparente harmonie des choses, des lieux, des êtres…

Loin, loin du hameau.
Loin.
Là où il naîtrait à part entière.


Cet enfant si beau, si singulier, a semé le trouble dans cette famille de propriétaires terriens. Le malheur d’être né trop tard…. Pendant son enfance, Michel, baptisé « Bel Ange » par Tante Didine, ne connaîtra l’affection, la douceur, la poésie des choses qu’auprès d’elle ;  et le bonheur à l’ombre d’un acacia où il s’adonne à sa passion du dessin. Plus tard, il rompt avec le hameau pour suivre ses études près de La Rochelle. Un « nouveau monde ». Là, il habite chez Rose, une vieille dame adorable, éprouvée par la vie, malmenée  par son entourage. Comme Didine…  Alors Bel Ange, par son esprit rebelle, son inclination pour les plus fragiles, son insolente jeunesse, va bousculer l’ordre des choses. Et faire souffler un vent de liberté dans l’existence de celle qui est devenue sa protégée….
ffc1acbcb1313438343536353636393036363238Née à Saintes, Hortense Dufour est fille d’un magistrat français et d’une musicienne italienne. Durant son enfance, elle a séjourné pendant trois ans à Madagascar et aux Comores. Depuis toujours, elle consacre sa vie à l’écriture et à la littérature. A Paris, elle suit des études de lettres modernes. « J’ai toujours écrit, dit-elle. C’est tombé sur moi comme la grâce… Une journée sans écrire a toujours été pour moi une journée qui n’a pas existé. Mon sang est devenu de l’encre. »
Hortense Dufour a reçu le Grand Prix des lectrices du magazine Elle pour son roman La Marie-Marraine, traduit en plusieurs langues et adapté au cinéma par Robert Enrico sous le titre L’Empreinte des géants. Elle a également été couronnée du prix du Livre Inter en 1983 pour Le Bouchot. Parmi ses autres romans, citons Le Tournis (Grasset, 1984), La Fille du saulnier (Grand Prix de l’Académie de Saintonge, Grasset, 1992), Charivari (Seuil, 1998), Le Bois des abeilles (Flammarion, 2005), Ce que l’océan ne dit pas (Flammarion, 2008), Ces jours heureux (Flammarion, 2014)…
Ses nombreuses biographies (la comtesse de Ségur, Marie-Antoinette, la reine Margot, Colette, George Sand, Jeanne d’Arc, Sissi, Madame de Pompadour…) lui valent d’être invitée régulièrement à l’émission Secrets d’histoire sur France 2. Elle écrit aussi des fictions pour TF1 et France 3.
Le prix Hortense Dufour a été créé en 2010 par le Lions Club de Marennes-Oléron. Il récompense un premier ou un second roman.
Hortense Dufour est chevalier des Arts et des Lettres depuis 2010…

391929_310601465626093_571540478_n

Chaque roman de la collection Terres de France aux Presses de la Cité est une invitation au voyage. Voyage au cœur de la passion, celle de nos auteurs dont la plume fait vivre d’extraordinaires destins, celle, aussi, de leurs héros qui, livre après livre, deviennent une part de notre mémoire. Voyage encore au cœur de nos régions, voyage enfin au doux parfum d’antan.

Le succès de la collection Terres de France ne serait pas ce qu’il est sans  vous, sans les Amis de Terres de France. Un fabuleux enthousiasme, témoin d’une passion partagée. (Laetitia Matusik, attachée de presse – Collection Terres de France aux Presses de la Cité).

Collection Terres de France – YouTube

Collection Terres de France l Accueil

Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice – YouTube

Port-des-Vents (Hortense Dufour)

9782258138421

Parution du livre en mai 2017 – « Quand on naît femme, ici, il faut savoir tout faire. Aimer, accoucher, allaiter l’enfant, peiner au ménage, à la lessive, s’activer au plus dur : courbées sur la vase, les mains rougies, peiner au parc des huîtres et des coquillages ; renaître, mourir ici. »

A Port-des-Vents, village-îlot charentais bordé par l’océan, souffle le vent ravageur. Parmi les habitants, une lignée de femmes puissantes, qui vivent dans une maison de pêcheurs. Les hommes de la famille sont morts. Le rude monde marin et les passions se sont chargés de ces morts-là. Les femmes, elles, rebâtissent sans cesse ce que le vent détruit ; chaque jour elles poussent la lourde brouette pleine d’huîtres. Elles sont les passeuses, se transmettant les gestes de la vie, de la maternité. Autour d’Adèle, l’aïeule, quatre générations de femmes : Adrienne, Marjolaine, Indiana et Elena. Toutes sont restées à Port-des-Vents, sauf Elena qui y revient quand les fruits du verger abondent ; les étés à Port-des-Vents sont splendides. Il y a celle, enfin, par qui tout est arrivé : Adrienne. « Tout est de la faute de la belle Adrienne. » Car à Port-des-Vents, les passions sont dévastatrices…

AVT_Hortense-Dufour_4572Hortense Dufour est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages et a reçu le Grand Prix des lectrices de Elle pour La Marie-Marraine (adapté à l’écran par Robert Enrico sous le titre L’empreinte des géants), et le prix du Livre Inter 1982 pour Le Bouchot. Elle est également l’auteur de biographies de la comtesse de Ségur et de Colette…

14720428_1408700452473782_5510761753773663088_n

Chaque roman de la collection Terres de France aux Presses de la Cité est une invitation au voyage. Voyage au cœur de la passion, celle de nos auteurs dont la plume fait vivre d’extraordinaires destins, celle, aussi, de leurs héros qui, livre après livre, deviennent une part de notre mémoire. Voyage encore au cœur de nos régions, voyage enfin au doux parfum d’antan.

Le succès de la collection Terres de France ne serait pas ce qu’il est sans  vous, sans les Amis de Terres de France. Un fabuleux enthousiasme, témoin d’une passion partagée.

Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice – YouTube

Clarisse Enaudeau présente la collection Terres de France – YouTube

Collection Terres de France l Accueil

Marguerite de Valois dite La Reine Margot

Connue sous le nom de Reine Margot après le surnom que lui a donné Alexandre Dumas dans son roman, Marguerite de Valois, fille de Henri II et Catherine de Médicis est célèbre pour ses nombreux amants. Mariée de force par sa mère à Henri IV afin de réconcilier les catholiques aux protestants, elle se révolte plus tard et doit s’exiler avant de laisser sa place de reine de France à Marie de Médicis. Qui était elle ? Pourquoi s’est elle exilée ? Quelle relation avait elle avec le roi ? Réponses dans ce podcast de 2000 ans d’histoire.

Tout sur la Reine Margot en cliquant ici.

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site de 2000 ans d’Histoire

ob_462626_ob-056637-p1150922En parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

La Troisième République et la violence anarchiste : libertés ou sécurité ?