Archives du mot-clé Fabrice Virgili

Paul Grappe, le déserteur travesti

Le 21 juillet 1928 à Paris dans le quartier de Charonne, Louise Grappe abat son mari de deux balles dans la tête. Elle explique au commissaire qu’il était ivre et qu’il la menaçait, elle et son enfant. Et elle se met à raconter l’histoire extraordinaire de son  drôle de couple qui commence quand Paul déserte de l’armée au début de  la guerre de 14  et doit vivre à Paris incognito…Photographie à la une, bande défilante : Suzanne (Paul Grappe travesti) au Bois. ((c) Archives Nationales Fonds Maurice Garçon).

Crimes, faits divers, histoires inquiétantes ou étonnantes, Christophe Hondelatte propose aux auditeurs d’Europe 1 de revenir durant une heure, sur les aventures humaines et les histoires vraies qui ont marqué la France, en les ponctuant d’archives de la station.

Pour en savoir plus voir le billet publié le 8 mars 2017 sur le site de l’émission Europe1

Parution du livre en mai 2011 – Paris, 1911. Paul Grappe et Louise Landy s’aiment et se marient. Survient la guerre. Paul déserte, se travestit en femme pour ne pas être arrêté et, pendant dix ans, aux yeux de tous, vit avec Louise sous l’identité de Suzanne Landgard. Il entraîne son épouse dans de multiples jeux sexuels et acquiert même une petite notoriété en étant l’une des premières « femmes » à sauter en parachute. En 1925, avec l’amnistie, Suzanne redevient Paul. Pour le couple, les choses commencent alors à se gâter…

A partir d’archives étonnantes (photos, lettres, journaux intimes, documents judiciaires), Fabrice Virgili et Danièle Voldman racontent la très curieuse – et tragique – histoire de Paul et Louise, une histoire qui brasse les questions des traumatismes de guerre, du travestissement, de l’homosexualité, des « troubles dans le genre », de la virilité, des violences conjugales et de la complexité des sentiments amoureux.

Fabrice Virgili est historien, directeur de recherche au CNRS (IRICE / Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne).

Historienne des sociétés urbaines contemporaines, directrice de recherche émérite au CNRS (Centre d’histoire sociale du XXe siècle – Paris 1-Panthéon-Sorbonne), Danièle Voldman a travaillé sur l’histoire de l’architecture et sur les séquelles des guerres dans les ensembles urbains, notamment sur la reconstruction des villes françaises après la Seconde Guerre mondiale.

Genre : Histoire
Collection : Histoire Payot

Le sexe, enjeu crucial en temps de guerre

Dans le cadre d’une série consacrée à l’Histoire de la sexualité, en 4 épisodes, la Fabrique de l’histoire diffusait en 2007 un documentaire sur la sexualité en temps de guerre. Anaïs Kien, pour ce deuxième volet sur la sexualité et ses non-dits, avait réalisé un documentaire au Musée des Invalides à Paris qui proposait l’exposition Amours, guerres et sexualité. Comment s’aimer en temps de guerre ?

Le Général Robert Bresse et les historiens, commissaires de l’exposition Danièle Voldman, François Rouquet et Fabrice Virgili, répondaient à la question en abordant des thèmes aussi variés que la mobilisation, la séparation, la frustration liée à l’absence de l’autre, les bordels militaires, les maladies vénériennes décimant des divisions entières, les permissions, la surveillance des épouses et concubines et les violences sexuelles.

Le témoignage du général Bresse, directeur du musée de l’Armée, démontrait à quel point la question de la sexualité en temps de guerre est cruciale. Il livrait une partie de son expérience lorsqu’il dirigeait des régiments en Nouvelle Calédonie et en ex-Yougoslavie … (Illustration à la une, bande défilante : Le B.M.C. (bordel militaire de campagne) au Maroc en 1905. Crédits : Enri collection Yli. – Sipa)

Pour en savoir plus écouter le document sonore de 54 minutes sur le site de l’émission France culture

Intervenants :

Tondues en 44 (Documentaire de Jean-Pierre Carlon)

Jean-Pierre CARLON

Jean-Pierre CARLON

Dans la joie légitime de la libération, l’horreur de foules qui, à leur tour, se comportent en barbares. Un documentaire de Jean-Pierre Carlon.

Jean-Pierre CARLON se consacre depuis une dizaine d’années à la réalisation de documentaires. A travers ses films, il tente notamment de déconstruire certaines idées reçues. Porté par la mémoire, il s’est plongé dans l’histoire des Français d’Algérie, celle la dette des pays du Sud, de la seconde guerre mondiale, …

Pour visionner le document You tube 52’29″ » Femmes tondues

9782228893466FSParution du livre le 23 septembre 2000 –  » La France sera virile ou morte « , a-t-on dit en 1944. Virile, elle le fut, et les tontes des femmes accusées de collaboration en témoignent. Sur cet épisode de notre histoire qui, aujourd’hui encore, continue de susciter un malaise, on croyait tout savoir : ayant couché avec l’ennemi, des femmes avaient été violemment punies, dans un très court laps de temps, par des foules vengeresses et des résistants de la dernière heure… Fruit d’une longue recherche, ce livre révèle notamment que la moitié seulement de ces femmes avaient eu des relations sexuelles avec les Allemands ; que les tontes n’eurent rien d’éphémère, puisqu’elles s’étalèrent de 1943 à 1946 – deux dates qui impliquent que, parmi les tondeurs, il y eut aussi des résistants et que les autorités, après la Libération,  » couvrirent  » cette pratique -, et que vingt mille personnes environ furent touchées, de tous âges et de toutes professions, dans la France entière. Que s’est-il réellement passé ? Pourquoi des femmes ? Et quel sens donner à cet événement ?

Sommaire :

  • DU MYTHE A LA RÉALITÉ
    • Une collaboration sexuelle ?
    • Où et combien ?
  • LE TEMPS DES TONTES (1943-1946)
    • Sous l’occupation, déjà
    • L’explosion de la Libération
    • Tontes et lynchages après la Libération
  • POURQUOI ?
    • Une violence de proximité
    • Punir les femmes
    • La France  » virile «

Biographie de l’auteur :

Fabrice Virgili est historien, chargé de recherche au CNRS et à l’Institut d’histoire du temps présent.

ob_462626_ob-056637-p1150922En parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

Philippe Poisson – En savoir plus

Philippe poisson – Google+

 blog de Philippe Poisson

Les femmes tondues à la Libération

Ajoutée le 12 mars 2015 – Dans le cadre de l’émission Passé-Présent du 7 février 2001, l’historien Fabrice Virgili, parle de son livre:  » La France virile. Des femmes tondues à la Libération ».

Vingt mille personnes, essentiellement des femmes, subirent la punition barbare de tonte entre 1943 et 1946. La moitié d’entre elles avaient eu des relations sexuelles avec des Allemands, les autres payaient des crimes réels ou supposés de collaboration avec l’ennemi. C’est une réalité assez différente de l’image habituelle que nous présente Fabrice Virgili après un important travail d’enquête.

Pour en savoir plus la vidéo « Les femmes tondues à la Libération » :

Les femmes tondues à la Libération

La France virile. Des femmes tondues à la LibérationParution du livre le 23 septembre 2000 –  » La France sera virile ou morte « , a-t-on dit en 1944. Virile, elle le fut, et les tontes des femmes accusées de collaboration en témoignent. Sur cet épisode de notre histoire qui, aujourd’hui encore, continue de susciter un malaise, on croyait tout savoir : ayant couché avec l’ennemi, des femmes avaient été violemment punies, dans un très court laps de temps, par des foules vengeresses et des résistants de la dernière heure… Fruit d’une longue recherche, ce livre révèle notamment que la moitié seulement de ces femmes avaient eu des relations sexuelles avec les Allemands ; que les tontes n’eurent rien d’éphémère, puisqu’elles s’étalèrent de 1943 à 1946 – deux dates qui impliquent que, parmi les tondeurs, il y eut aussi des résistants et que les autorités, après la Libération,  » couvrirent  » cette pratique -, et que vingt mille personnes environ furent touchées, de tous âges et de toutes professions, dans la France entière. Que s’est-il réellement passé ? Pourquoi des femmes ? Et quel sens donner à cet événement ?

Biographie de l’auteur :

Fabrice Virgili est historien, chargé de recherche au CNRS et à l’Institut d’histoire du temps présent.

Sommaire :

  • DU MYTHE A LA RÉALITÉ
    • Une collaboration sexuelle ?
    • Où et combien ?
  • LE TEMPS DES TONTES (1943-1946)
    • Sous l’occupation, déjà
    • L’explosion de la Libération
    • Tontes et lynchages après la Libération
  • POURQUOI ?
    • Une violence de proximité
    • Punir les femmes
    • La France  » virile « 

 

ob_462626_ob-056637-p1150922En parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

Arrestation et mort de Max Jacob (1876-1944)

 

 

La garçonne et l’assassin – Histoire de Louise et de Paul, déserteur travesti dans le Paris des années folles

 La garçonne et l'assassin - Histoire de Louise et de Paul, déserteur travesti dans le Paris des années folles Parution du livre le 29 mars 2013 – Paris, 1911 Paul Grappe et Louise Landy s’aiment et se marient. Survient la guerre. Paul déserte, se travestit en femme pour ne pas être arrêté et, pendant dix ans, aux yeux de tous, vit avec Louise sous l’identité de… Suzanne Landgard. En 1925, avec l’amnistie, Suzanne redevient Paul. Pour le couple, les choses commencent à se gâter…

Biographie des auteur(e)s :

Fabrice Virgili, historien, est directeur de recherche au CNRS. Danièle Voldman, historienne, est directrice de recherche émérite au CNRS. A partir d’archives étonnantes, ils racontent la tragique histoire de Paul et Louise, une histoire qui brasse les questions des traumatismes de guerre, de l’homosexualité, de la virilité, des violences conjugales et de la complexité des sentiments amoureux.

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site Le choix des libraires

 

Une vidéo d’appui « Conférence 13 novembre 2014 la garçonne et l’assassin, histoire de Louise et de Paul » :

Conférence du 13 novembre 2014

ob_462626_ob-056637-p1150922En parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

L’affaire des sœurs Papin