Archives du mot-clé Emmanuel de Waresquiel

Juger la Reine, 14,15, 16 octobre 1793 : Un procès légitime ?

livre-waresquielLe procès de la reine Marie-Antoinette était-il légitime et justifié par la défense du pays ? Emmanuel de Waresquiel détaille cette controverse de la Révolution française dans un livre qui a passionné notre collaborateur Jean-Pierre Bédéï.

Tout y est : l’atmosphère glauque du tribunal, le contexte politique, la psychologie de la reine, la sociologie des jurés et des témoins, les mécanismes de la Terreur. Comme si l’Histoire s’écrivait sous nos yeux…

Juger la Reine, 14, 15, 16 octobre 1793

Exécution de Marie-Antoinette

14568042_10154039133838997_4135132077425372860_nIndépendamment de mes activités sur les blogs Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des … et FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES : 

Je vous invite à découvrir ce nouveau site, fruit du travail de plusieurs mois de recherche, d’errance vagabonde et d’itinérance. Bonne lecture.

Odyfolio Emirates est le site d’information touristique de référence sur Dubaï, Abu Dhabi, les Émirats Arabes Unis (EAU), Oman, etc

Pour visiter le site http://www.odyfolioemirates.com/fr/

Philippe Poisson est un ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

Le blog de Philippe Poisson – Articles à votre disposition concernant l …

2 157 458 visiteurs uniques au 24 novembre 2016

Philippe poisson – Google+ 53 326

Enregistrer

Juger la reine : 14, 15, 16 octobre 1793

e_de_waresquiel_03173_imaginer_la_paix_en_europeEmmanuel de Waresquiel, spécialiste de l’histoire des idées au XIXe siècle, prononcera une conférence à l’occasion de la sortie de son ouvrage Juger la reine – 14-15-16 octobre 1793.

Le procès de Marie-Antoinette demeure l’une des énigmes les plus opaques de la Révolution. Avait-elle eu autrefois à prendre des décisions politiques dont le peuple français aurait eu à se plaindre ? En quoi, une fois la République proclamée (21 septembre 1792) et le roi exécuté (21 janvier 1793), menaçait-elle, du fond de sa prison du Temple puis de la Conciergerie, l’ordre nouveau ? Son procès fut-il exigé par une intense mobilisation populaire ? Cherchait-on à la faire évader ? Rien de tout cela… > lire la suite

Le Procès de Marie-Antoinette – L’Ancien Régime et la Révolution par Emmanuel de Waresquiel

Conférence le 7 octobre 2016 suivie le 8 Octobre de la visite de la cathédrale d’Aire sur l’Adour… > En savoir plus

51zidz6-dil-_sx319_bo1204203200_Parution du livre le 8 septembre 2016 – Le procès de Marie-Antoinette demeure l’une des énigmes les plus opaques de la Révolution. Avait-elle eu autrefois à prendre des décisions politiques dont le peuple français aurait eu à se plaindre ? En quoi, une fois la République proclamée (21 septembre 1792) et le roi exécuté (21 janvier 1793), menaçait-elle, du fond de sa prison du Temple puis de la Conciergerie, l’ordre nouveau ? Son procès fut-il exigé par une intense mobilisation populaire ? Cherchait-on à la faire évader ? Rien de tout cela. En examinant attentivement les minutes du procès éclair qui lui a été intenté par le Tribunal révolutionnaire les 14, 15 et 16 octobre 1793, en scrutant, ce qui n’avait jamais été fait avant lui, la biographie des jurés, en restituant le climat politique et la lutte de factions marquant la  » mise à l’ordre du jour  » de la Terreur (5 septembre), Emmanuel de Waresquiel raconte, avec émotion mais sans parti pris, trois journées pathétiques. Il révèle les questions humiliantes posées à l’accusée, il rapporte les réponses dignes apportées à d’infâmes calomnies, il montre l’absence de véritables droits de la défense d’une femme condamnée d’avance. Il est clair que Marie-Antoinette n’a été que la victime expiatoire de conflits politiques qui régnaient entre la Convention, la Commune de Paris et les Jacobins. Dans ce nouveau livre à l’érudition impeccable, l’auteur multiplie les révélations et donne avec subtilité son sens véritable au moindre des propos tenus. Décrivant le cadre, dépeignant les protagonistes, il restitue avec son talent habituel une atmosphère étouffante. Ne s’interdisant pas de dévoiler au lecteur les réflexions qu’éveillent chez l’historien des XVIIIe et XIXe siècles ce moment paroxystique du basculement révolutionnaire, Emmanuel de Waresquiel donne là le livre le plus dense, le plus littéraire et le plus personnel de sa carrière.

Auteur de deux très célèbres biographies, Talleyrand (Tallandier 2015) et Fouché (Tallandier, 2014), Emmanuel de Waresquiel est aujourd’hui l’un des historiens français les plus lus.

Éditeur : Éditions Tallandier

cropped-11232117_10152999472353997_1356031260931184515_n1.jpgEn parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

Blog d’actualités

Accéder au Musée d’histoire de la justice, des crimes et des peines.

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

Philippe Poisson est ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

Philippe poisson – Google+ 48310

 blog de Philippe Poisson

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer