Archives du mot-clé condition féminine

La sorcière, métaphore de la condition féminine ?

Mona Chollet, journaliste au Monde Diplomatique, est déjà l’autrice reconnue de plusieurs essais sur la place des femmes dans la société. Beauté fatale. Les nouveaux visages d’une aliénation féminine et Chez soi, une odyssée de l’espace domestique abordent des thématiques qu’on retrouve au détour des pages de son dernier opus, Sorcières. La puissance invaincue des femmes

Pour en savoir plus lire le billet publié le 5 novembre 2018  par Catherine KIKUCHI sur le site de Nonfiction

Le roman des voyageuses françaises – (1800-1900)

Mise en ligne le 15 janv. 2011 http://www.leromandesvoyageuses.fr/

LAPEYREFrançoise Lapeyre, linguiste de formation, s’intéresse à la question générale de la liberté féminine comme en témoignent ses deux premiers ouvrages Femmes seules retirées loin des villes et Léonie d’Aunet, biographie d’une jeune femme audacieuse partie dans le grand Nord en 1840.

Ayant beaucoup voyagé elle-même et beaucoup lu d’ouvrages de voyageuses par affinité personnelle avec cette littérature, Françoise Lapeyre a spécialisé ses recherches dans le domaine des récits féminins de voyage d’avant 1900. À cette époque, surtout au début, les voyages sont très périlleux et exigent une détermination peu courante, si bien que la personnalité de chaque voyageuse mérite déjà d’être sortie de l’oubli. Cependant, les récits rapportés de lointaines expéditions ne sauraient être réduits à de la littérature d’aventure, la grande Histoire s’y inscrit avec celle des mentalités. Quand les voyageuses regardent le monde et les manières d’ailleurs, elles révèlent l’état d’esprit occidental face au monde des autres, et face à des questions de société qui nous importent beaucoup : la condition féminine d’ici ou de là, la colonisation, et l’esclavage.

Ses ouvrages :

• Femmes seules retirées loin des villes, Paris, Lattès, 2003
• Léonie d’Aunet, « Lorsque je vous vois je songe aux étoiles », Paris, Lattès, 2005
• Le roman des voyageuses françaises, Paris, Payot, 2007
• Préface des lettres choisies de Lady Worthley Montagu, Je ne mens pas autant que les autres voyageurs, Payot, 2008
• Quand les voyageuses découvraient l’esclavage, Payot, 2008
• Préface de l’ouvrage de Fanny Kelly, Ma captivité chez les Sioux, Paris, Payot, 2010

Pour en savoir plus voir les vidéos d’appui :

Le roman des voyageuses françaises - (1800-1900) Parution du livre le 14 mai 2008 – Enfin un livre pour raconter ces voyageuses françaises du XIXe siècle trop longtemps éclipsées par les Anglaises et pour qui la quête de l’aventure n’était pas le seul moteur. Artistes, expatriées, touristes, militantes, ethnologues de terrain ou missionnaires, elles partirent vers tous les horizons. Certaines endurèrent même de terribles épreuves – la captivité entre les mains de pirates chinois, la solitude au fin fond de l’Amazonie, le naufrage de La Méduse…Il n’est pas rare que leurs témoignages interpellent nos consciences d’aujourd’hui sur les questions de la condition féminine, de la colonisation ou de l’esclavage.

Françoise Lapeyre est docteur en linguistique. Mise à la retraite anticipée lors du transfert à Lyon de l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay-Saint Cloud, elle a dû quitter brutalement son travail. Depuis, elle a converti son expérience professionnelle en activité personnelle d’écriture et de réflexion. Originaire de Brive, elle vit à Paris dans le 14e arrondissement. Elle est déjà l’auteur de Femmes seules retirées loin des villes (Lattès, 2003).

 

 

 

ob_462626_ob-056637-p1150922En parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

L’affaire du gendarme Jambert

 

Exposition : Être une femme sous Louis XIV au Musée Promenade ( Marly-le-Roi )

Du 03/10/2015 au 14/02/2016 – Lieu : Louveciennes

A travers une exposition complète au musée Promenade à Marly-le-Roi, vous comprendrez mieux la vie et les conditions des femmes sous Louis XIV. L’exposition retrace la condition féminine de cette époque et dresse un portrait du caractère des femmes de ce temps. Visites guidées, conférences, animations et spectacles, l’exposition évoquera l’évolution de ces femmes !

L’éducation, l’élégance, l’égalité de ces femmes face aux hommes de l’époque, l’exposition « Être femme sous Louis XIV » vous permettra de découvrir la vie et la mentalité des femmes, toutes conditions confondues. Vous retracerez la vie de certaines favorites du roi. Une exposition qui vous plongera entièrement dans l’histoire des femmes, de celles qui ont vécu sous le règne du Roi-Soleil…