Archives du mot-clé Clarisse Enaudeau

Portrait du jour : Clarisse Enaudeau, directrice littéraire des Presses de la Cité

« Donner à lire sous toutes ses formes est essentiel aujourd’hui à l’ère de l’immédiateté. Notre plus grand défi à relever : celui de se mesurer à l’image, à l’instantanéité. »

Le carnet criminocorpus développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

C’est avec un vif plaisir que nous accueillons aujourd’hui Clarisse Enaudeau, directrice littéraire des Presses de la Cité, qui s’est  pliée  spontanément à ce petit jeu d’écriture avec toute la gentillesse qui la caractérise.

Elle nous parle de son métier d’éditrice avec pertinence, compétence et simplicité… et cela nous convient parfaitement.

Merci Clarisse pour votre fidélité de lectrice du site Criminocorpus et de vos échanges réguliers presque quotidiens ces dernières années. Ph.P.

Clarisse Enaudeau – « Mon parcours ne me destinait pas a priori à l’édition. Diplômée de l’Ecole du Louvre, les métiers de la conservation semblaient être une finalité et puis, non, la vie et ses contingences ont fait qu’après quelques années passées dans une galerie d’art parisienne à tirer le diable par la queue, je suis revenue à mes anciennes amours : le livre et la littérature. J’y suis entrée par la petite porte, de CDD en CDI en librairies, l’opportunité de devenir commerciale pour une maison d’édition de province et au fil du temps, des attributions qui s’enchaînent : responsable grands comptes, responsable de cessions, relations avec les clubs tels France Loisirs et à la fin, l’évidence… Après les lecteurs, les libraires, les auteurs se sont imposés à moi avec cette envie de partager, d’échanger, d’aider à créer, d’être une accoucheuse d’esprit.

Le lien, l’affect sont pour moi les axes majeurs de ce travail ; si vous n’aimez pas les gens, leurs petites joies mais aussi leurs turpitudes, si vous ne savez pas écouter, comprendre et parfois être critique, alors ce métier n’est pas fait pour vous.

Ensuite, aimer les lecteurs de tous acabits, respecter les goûts et les inclinaisons de chacun, offrir à chaque lecteur le roman qui saura le toucher, le passionner.

Je dirige une collection, Terres de France, qui se veut et qui revendique d’être une collection de littérature populaire. Qui dit littérature populaire ne veut pas dire sous-littérature. L’édition française est friande de catégories, de genres alors oui, nous éditons de la belle et bonne littérature populaire. Littérature « terroir », littérature régionale… Peu importe pourvu que nos lecteurs soient au rendez-vous. L’on parle pas ou peu de nos auteurs dans la presse nationale dite germanopratine mais nos lecteurs sont fidèles et j’aime à dire qu’ils sont la majorité silencieuse.

Être éditeur, c’est aussi penser à celui qui est au bout de la chaîne, le lecteur. Donner à lire sous toutes ses formes est essentiel aujourd’hui à l’ère de l’immédiateté. Notre plus grand défi à relever : celui de se mesurer à l’image, à l’instantanéité.

S’emparer d’un livre, prendre le temps, ce temps pour soi, d’être tout à sa lecture n’est pas chose aisée… Éditeur, c’est donc aussi une « mission », celle de donner à tous l’envie de lire quelque soit le milieu social, professionnel, les habitudes et parfois les a priori.

Mais pour résumer, le plus grand bonheur d’un éditeur est encore une fois cette relation si particulière que l’on tisse année après année, roman après roman avec ses auteurs … Une relation étrange, complexe faite d’amitié, de confiance, de conflits aussi mais d’où l’on sort forcément grandi et différent à chaque nouvelle histoire, à chaque nouvelle rencontre avec un texte… » Clarisse Enaudeau, directrice littéraire des Presses de la Cité

« Prendre sa vie en main, rebattre les cartes du destin » – La collection Terres de France aux Presses de la Cité.

19397179_10213430026575724_3832446145308238408_nPrendre sa vie en main, rebattre les cartes du destin tels pourraient être les thèmes de ce mois de juin.

Yves Jacob explore le sentiment amoureux face à l’adversité et la guerre. S’engager ou s’attacher, se rebeller ou courber l’échine sous l’occupant ?

Exilé en terre bretonne, Hugo sera cet « arbre déraciné » contraint à un choix inexorable. Une nouvelle auteure pour un premier roman coup de cœur !

Anne Michel nous invite à retrouver le goût des autres et du bonheur au sein d’une petite île bretonne à la nature sauvage et indomptable.

Des personnages cabossés par la vie vont y réapprendre à vivre et à aimer.

Clarisse Enaudeau, directrice littéraire

L’édito mai 2017 – Collection Terres de France

ob_806fb4_maxresdefaultEn Charente-Maritime, le déchaînement des éléments donne puissance et détermination aux femmes de cette terre balayée par les vents, et inspire les passions les plus dévorantes… Avec Port-des-Vents, Hortense Dufour fait une entrée remarquable dans notre collection !

Une jeune épousée tendre et douce, un mari brillant et charmant, une entreprise d’eau de source florissante, un bel héritage à la clé… Voilà un mariage en apparence parfait ! Sylvie Anne nous livre un vaudeville savoureux en terres limousines.

Cédez à la gourmandise ! Gérard Georges nous invite à croquer les fameux chocolats de Royat, en Auvergne. De la belle idylle de Clémentine et Auguste va naître une marque de renom qu’illustre une célèbre marquise…

Cadeau idéal pour la fête des mères, cette très jolie compilation de Françoise Bourdon est une ode à la Provence et aux femmes héroïques fidèles à leurs terres et à leurs convictions.

Clarisse Enaudeau, directrice littéraire

tdf_0

Chaque roman de la collection Terres de France aux Presses de la Cité est une invitation au voyage. Voyage au cœur de la passion, celle de nos auteurs dont la plume fait vivre d’extraordinaires destins, celle, aussi, de leurs héros qui, livre après livre, deviennent une part de notre mémoire. Voyage encore au cœur de nos régions, voyage enfin au doux parfum d’antan.

Le succès de la collection Terres de France ne serait pas ce qu’il est sans  vous, sans les Amis de Terres de France. Un fabuleux enthousiasme, témoin d’une passion partagée.

Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice – YouTube

Clarisse Enaudeau présente la collection Terres de France – YouTube

Collection Terres de France l Accueil

Le choix de vie au cœur de notre programme de ce mois d’avril (Collection Terres de France)

Le choix de vie au cœur de notre programme de ce mois d’avril.

9782258118546

Au XVe siècle, en Bourgogne, la jeune Balbine grandit tandis que se bâtissent les hospices de Beaune. Déjà, sa passion pour les plantes médicinales et son désir de soigner les plus pauvres sont forts. Un tragique événement va alors provoquer son destin et lui donner la volonté d’assouvir sa soif de connaissances et de réaliser sa vocation. En Corrèze, le vieux et tempétueux Joseph cache sous ses airs bourrus un lourd secret. Jeune homme, il a tout quitté, son pays et son amour, pour s’embarquer dans un incroyable tour du monde. Alexandre, gamin désœuvré, fera revivre le cœur de celui qu’on surnommait le rossignol. Les demoiselles de Beaune (Karine Lebert) : Au coeur des Hospices …

9782258144552

En Vendée, un mariage se prépare, celui de la rousse Gabrielle et de Zhida, le Chinois. Cette union heureuse convoque le passé du marié et le souvenir de l’absente, sa mère, perdue à jamais dans la barbarie khmère. Un roman bouleversant, une ode à la tolérance et à la générosité.

« L’amour ne passera jamais », nous écrit Yves Viollier… Le marié de la Saint-Jean d’Yves Viollier – Criminocorpus

Avec les auteurs de la collection de France laissez-vous guider sur les chemins romanesques.

14720428_1408700452473782_5510761753773663088_n

Chaque roman de la collection Terres de France aux Presses de la Cité est une invitation au voyage. Voyage au cœur de la passion, celle de nos auteurs dont la plume fait vivre d’extraordinaires destins, celle, aussi, de leurs héros qui, livre après livre, deviennent une part de notre mémoire. Voyage encore au cœur de nos régions, voyage enfin au doux parfum d’antan.

Le succès de la collection Terres de France ne serait pas ce qu’il est sans  vous, sans les Amis de Terres de France. Un fabuleux enthousiasme, témoin d’une passion partagée.

Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice – YouTube

Clarisse Enaudeau présente la collection Terres de France – YouTube

Collection Terres de France l Accueil

Portrait de femme – Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice (Presses de la Cité)

Clarisse Enaudeau, directrice littéraire de la collection Terres de France, nous présente son parcours et nous parle de son métier d’éditrice.

Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice – YouTube

Clarisse Enaudeau, directrice littéraire de la collection Terres de France

Clarisse Enaudeau, directrice littéraire de la collection Terres de France

Chaque roman de la collection Terres de France est une invitation au voyage. Voyage au cœur de la passion, celle de nos auteurs dont la plume fait vivre d’extraordinaires destins, celle, aussi, de leurs héros qui, livre après livre, deviennent une part de notre mémoire. Voyage encore au cœur de nos régions, voyage enfin au doux parfum d’antan.

Le succès de la collection Terres de France ne serait pas ce qu’il est sans  vous, sans les Amis de Terres de France. Un fabuleux enthousiasme, témoin d’une passion partagée.

Clarisse Enaudeau présente la collection Terres de France – YouTube

Collection Terres de France l Accueil

14492341_10153961799468997_2340355092825313535_nEn parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …
 
 

Accéder au Musée d’histoire de la justice, des crimes et des peines.

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

Philippe Poisson est ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

Philippe poisson – Google+ 49 725

 blog de Philippe Poisson

Enregistrer

Enregistrer