Archives du mot-clé Camisard

Histoire intéressante sur la guerre des Camisards et de Marie Durand en pays cévenol

Histoire intéressante sur la guerre des Camisards et de Marie Durand en pays cévenol

Pour visionner l’intégralité de la vidéo You Tube, cliquez sur le lien ci-dessous

Les prisonnières de la Tour de Constance

Liens utiles sur le blog :

Marie Durand, prisonnière à la tour de Constance de 1730 à 1768

Marie Durand et les prisonnières d’Aigues-Mortes

Marie Durand, prisonnière à la tour de Constance de 1730 à 1768

Nous sommes au XVIIIe siècle. Louis XV continue la politique d’intolérance religieuse à l’encontre des protestants du royaume.

Beaucoup, pourtant, continuent à vivre leur foi réformée en fréquentant les assemblées clandestines ou en hébergeant des pasteurs proscrits.

Marie Durand est connue comme une des grandes figures emblématiques du protestantisme de cette époque.

Emprisonnée à 19 ans dans la tour de Constance à Aigues-Mortes, elle y restera recluse 38 années au milieu des autres captives « pour cause de religion ».

Quelques mots d’abjuration auraient pourtant suffi à la libérer. Elle a préféré graver le mot RÉSISTER avec ses compagnes dans la pierre de sa prison.

C’est sa vie, son caractère qualifié d’opiniâtre par les autorités, sa capacité à soutenir les autres et à s’en faire le porte-parole, ses relations avec les protestants du Refuge et les rares membres de sa famille, les nombreuses interventions en faveurs des prisonnières, et enfin sa liberté recouvrée en 1768 qui sont racontés avec fidélité dans ce livre poignant.

Auteur : Daniel Benoit

Éditeur : Edipro. 2008. 172 pages.

Marie Durand et les prisonnières d’Aigues-Mortes

prisonnières Aigues MortesParution du livre le 13 avril 2004 – L’édit de Nantes, signé par Henri IV en 1598, garantissait les droits des protestants, sa révocation par Louis XIV provoqua une nouvelle guerre de religion entre protestants et catholiques, en particulier dans les Cévennes, où se trouvaient de nombreux huguenots. Persécutés, certains se battirent, un grand nombre s’expatrièrent. Jusqu’à la Révolution leur situation fut très difficile. Dans ce texte nous assistons à une partie de cette lutte des réformés pour conserver librement la pratique de leur religion, notamment celle des femmes huguenotes, qui furent emprisonnées à Aigues-Mortes. Marie Durand, l’une d’elles, fut la plus remarquable par son courage, sa ténacité, et l’ardeur de sa foi. Enfermée dans la tour à l’âge de 15 ans, elle n’en sortit que 38 ans plus tard.

Biographie d’Anne Danclos

L’auteur, d’origine cévenole, et protestant, a découvert un jour qu’une de ses lointaines ancêtres a été enfermée dans la célèbre tour de Constance, à Aigues-Mortes.