Archives du mot-clé amour

Marcelle Tynaire, La révolte d’Eve. Chroniques et autres textes

Servitude amoureuse de Juliette Drouet pour Victor Hugo, vote des femmes, courants féministes… Ses chroniques et articles racontent toute une époque. Et ses limites.

Marcelle Tynaire (1870-1948), romancière, journaliste, « reporteresse » et voyageuse, avait une plume élégante, élogieuse pour celles et ceux qu’elle estimait, mais aussi acérée pour d’autres qui contrevenaient à ce qu’elle pensait devoir être la décence intellectuelle…

Pour en savoir plus voir le billet publié par Gilles Heuré le 12 mars 2017 dans telerama

Parution du livre le 23 février 2017 – « Sous ce titre La Révolte d’Ève paraîtront plusieurs articles sur la condition sociale de la femme, l’amour et le mariage dans la société actuelle et la société future. Ces articles formeront plus tard un volume », écrivait, le 5 septembre 1898, Marcelle Tinayre dans La Fronde, le premier journal féministe en France. L’ouvrage ne parut jamais mais, sous ce même titre, les éditions des femmes-Antoinette Fouque présentent une sélection de chroniques publiées durant une trentaine d’années par la romancière.

Dans sa « Lettre à une inconnue » (17 juillet 1898), elle définit le rôle qu’elle s’assigne dans le débat intellectuel et politique : « Nous qui avons l’honneur de tenir une plume, nous précisément, comme écrivains et comme femmes, nous devons être la conscience des inconscients, la voix des muets, les complices de toutes les évasions hors des vieux cachots séculaires murés par le prêtre, le soldat, le magistrat. »
De 1898 à 1933, 32 chroniques mettant au cœur les relations femmes-hommes donnent aussi à lire 35 ans d’Histoire française. Marcelle Tinayre traite de sujets innombrables (politique, vote des femmes, féminisme, éducation, indépendance, mariage, servitude, amour…), écrit des portraits de femmes artistes et fait quelques incursions en « Terres étrangères » (Turquie, Scandinavie…).
Émerge ainsi la voix singulière et subtile d’une femme engagée, irréductible à une quelconque idéologie, et dont le regard s’avère incroyablement pertinent, acéré et actuel, porté par une écriture d’une grande élégance et une ironie délicieusement efficace.
Marcelle Tinayre, née Marguerite Suzanne Marcelle Chasteau (Tulle, 1870 – Grossouvre, 1948), grandit dans une famille bourgeoise où les femmes sont instruites et anticonformistes. Elle est l’une des premières collaboratrices du quotidien féministe La Fronde et une romancière prolixe qui connaît le succès dès son premier roman Avant l’amour (1897). Co-fondatrice du prix Femina, très populaire durant toute sa vie, elle reçoit elle-même plusieurs prix. Pourtant, son œuvre n’est que trop rarement évoquée dans les anthologies littéraires consacrées à la Belle Époque.Réunies et présentées par Alain Quella-Villéger
Préface de France Grenaudier-Klijn

Gabrielle d’Estrées : Le grand amour de Henri IV

51kbr4116qlParution du livre le 10 novembre 2003 – Les peintures ne cachent rien de la délicieuse anatomie de Gabrielle d’Estrées, la célèbre maîtresse de Henri IV. Celui-ci était si fou de cette  » Vénus picarde aux rondeurs flamandes  » qu’il envisagea d’en faire une reine de France. Hélas, elle mourut trop tôt en mettant au monde leur quatrième enfant. Qui fut cette femme à la destinée très romanesque, qui se retrouva pendant huit ans au cœur du pouvoir ? Pas une proie facile, tant elle résista longtemps aux avances du Vert Galant, de vingt ans son aîné. Mais couverte ensuite de titres et de richesses, elle le convainquit d’abjurer le protestantisme et de signer l’Edit de Nantes. Fidèle à son art de conter l’histoire comme un roman, avec le respect de la vérité la plus scrupuleuse, Michel de Decker nous entraîne dans le destin d’une femme énigmatique, dont l’intelligence hors pair se façonna peu à peu aux arcanes du pouvoir. (Image à la une : Gabrielle d’Estrées et une de ses soeurs)

Michel de Decker a écrit une vingtaine d’ouvrages parmi lesquels La Princesse de Lamballe, Madame de Montespan, La Duchesse d’Orléans, Les jeunes Amours de Louis XV, Diane de Poitiers chez Pygmalion. Plusieurs fois lauréat de l’Académie française, il a aussi obtenu le prix du Cercle de l ‘Union Interalliés.

 

Amour, fanatismes et primaires …

Cette semaine, l’amour est sur Nonfiction. D’abord avec le livre du philosophe Francis Wolff, récompensé ce jeudi du prix Bristol pour « Il n’y a pas d’amour parfait » : une réflexion sur ce sentiment si commun et pourtant si méconnu, mais aussi une méditation sur le cheminement philosophique dans les pas de Descartes. S’il n’y pas d’amour parfait, les amants éconduits se consoleront peut-être en constatant, avec Actuel Moyen Age, que les passions contrariées étaient déjà le lot de Lancelot et Guenièvre, « friendzoneurs » médiévaux. Dans tous les cas, l’autre vainqueur du prix Bristol, Maurizio Bettini, exhume du passé polythéiste grec et romain un beau rêve de réconciliation. Lire la suite sur Nonfiction.fr »

14568042_10154039133838997_4135132077425372860_nIndépendamment de mes activités sur les blogs Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des … et FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES : 

Je vous invite à découvrir ce nouveau site, fruit du travail de plusieurs mois de recherche, d’errance vagabonde et d’itinérance. Bonne lecture.

Odyfolio Emirates est le site d’information touristique de référence sur Dubaï, Abu Dhabi, les Émirats Arabes Unis (EAU), Oman, etc

Pour visiter le site http://www.odyfolioemirates.com/fr/

Philippe Poisson est un ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

philippe poisson – Google+ 22 540

blog de Philippe Poisson  2 155 189 visiteurs uniques au 20 novembre 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le confident

1540-1Parution du livre le 22 mars 2012 – Avouons-le, ce livre s’est retrouvé entre nos mains un peu par hasard… une nouveauté en poche récemment parue, un titre énigmatique, une jolie couverture, une certaine curiosité pour cette auteur inconnue de nous qui signait son premier roman…. et quelle découverte ! Ce livre est tout simplement époustouflant !

Une femme qui vient de perdre sa mère reçoit, parmi les nombreux courriers de condoléance, des lettres non signées et mystérieuses racontant l’histoire d’une femme ayant vécu dans les années 40. S’agit-il d’un courrier destiné à une autre ? d’un manuscrit ? (la narratrice est éditrice) d’un récit qui la concerne personnellement ? Le mystère reste entier, mais l’histoire se précise peu à peu. Un livre puzzle qui relate une grande histoire d’amour, et qui parle aussi de maternité et de désir d’enfant, de mensonges et de regrets… le tout dans une construction complexe (des histoires dans l’histoire, plusieurs points de vue) remarquablement menée. Un livre passionnant impossible à refermer avant la fin. Époustouflant jusqu’à la toute dernière ligne !

Éditeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Folio, n° 5374

14568042_10154039133838997_4135132077425372860_nIndépendamment de mes activités sur les blogs Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des et FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES : 

Je vous invite à découvrir ce nouveau site, fruit du travail de plusieurs mois de recherche. Bonne lecture.

Odyfolio Emirates est le site d’information touristique de référence sur Dubaï, Abu Dhabi, les Émirats Arabes Unis (EAU), Oman

Pour visiter le site http://www.odyfolioemirates.com/fr/

Philippe Poisson est un ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

Philippe poisson – Google+ 51 974

blog de Philippe Poisson  2 148 829 visiteurs uniques

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Leïla Slimani : Chanson douce

contributor_87303_195x320Leïla Slimani est une journaliste et écrivain franco-marocaine. Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris, elle s’essaie au métier de comédienne (Cours Florent), puis se forme aux médias à l’École supérieure de commerce de Paris. Elle est engagée au magazine Jeune Afrique en 2008 et y traite des sujets touchant à l’Afrique du Nord.

En 2014, elle publie son premier roman chez Gallimard, « Dans le jardin de l’ogre ». Le sujet (l’addiction sexuelle féminine) et l’écriture sont remarqués par la critique et l’ouvrage est proposé pour le Prix de Flore 2014.

Suivra « Chanson douce » en 2016.
  • Prix Goncourt 2016

Feuilleter le livre

Collection Blanche, Gallimard

Enregistrer

Enregistrer

Extrait « du cantique des cantiques »…

Semaine du 21 au 24 mars, Emmanuel nous propose une semaine délicieuse sur « L’amour »….hier c’était la St Valentin, donc pour celles et ceux qui n’auraient pas eu un petit signe de tendresse, je leur dédie ce poème extrait » du cantique des cantiques »:…(que votre joie demeure!) – Poneytte Edel à La Fabrique de l’Histoire

Voici mon bien-aimé qui vient !
il escalade les montagnes,
il franchit les collines,
il accourt comme la gazelle,
comme le petit d’une biche.

Le voici qui se tient derrière notre mur ;
il regarde par la fenêtre,
il guette à travers le treillage.

Mon bien-aimé a parlé ;
il m’a dit : « Lève-toi, mon amie,
viens, ma toute belle.

Ma colombe, blottie dans le rocher,
cachée dans la falaise,
montre-moi ton visage,
fais-moi entendre ta voix ;
car ta voix est douce,
et ton visage est beau. »

Mon bien-aimé est à moi,
et moi je suis à lui.

Il m’a dit :
« Que mon nom soit gravé dans ton cœur,
qu’il soit marqué sur ton bras. »
Car l’amour est fort comme la mort,
la passion est implacable comme l’abîme.
Ses flammes sont des flammes brûlantes,
c’est un feu divin !

Les torrents ne peuvent éteindre l’amour,
les fleuves ne l’emporteront pas.

ob_462626_ob-056637-p1150922En parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

Jean-Louis Fiamenghi, mémoires d’un grand flic

L’enfermement des mineurs en France au XXème siècle

L’arrestation de Jean Moulin

Templiers et francs-maçons : de la légende à l’histoire…