Archives du mot-clé Adrienne Bolland

Adrienne Bolland, aviatrice intrépide et féministe

irreverencieuse-adrienne-bolland

Aviatrice française, Adrienne Bolland a été la première femme à passer la Cordillère des Andes en avion dans des conditions rocambolesques. Engagée et humaniste, elle a notamment pris position pour le droit de vote des femmes et s’est investie en Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site L’histoire par les femmes

____________________________________________________________________________________________

Vous pouvez également retrouver mon activité sur le

Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des …

criminocorpus.hypotheses.org/

Criminocorpus poursuit son enquête au service de l’identification judiciaire de la préfecture de police de Paris et vous propose, à travers la mise en ligne de 4 nouveaux documentaires, de découvrir différents aspects du… Articles et comptes rendus de la revue Criminocorpus / Coups de coeur de la rédaction. 17 octobre …

« La rebelle des Andes » : Adrienne Bolland

altra-meta-cielo-storia-aeronautica-femminile-trasvolata-atlantico-adrienne-bolland-1921Comme tous les dimanches soirs, Stéphanie Duncan vous raconte l’histoire d’un homme ou d’une femme au destin exceptionnel, pris dans la tourmente – dans la bourrasque de l’Histoire. Notre héroïne aujourd’hui s’appelle Adrienne Bolland, cette aviatrice dont l’exploit le plus spectaculaire fut d’être la première femme aviatrice à traverser la Cordillère des Andes, le 1er avril 1921… Pas de doute, elle en a connu des tourmentes, des bourrasques de vent…

L’invitée de Stéphanie Duncan est Catherine Maunoury,  directrice du musée de l’air et de l’espace

Pour en savoir plus voir le billet publié dimanche le 22 mai 2016 sur le site de l’émission Autant en emporte l’histoire

ob_462626_ob-056637-p1150922En parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

Philippe Poisson – En savoir plus

Philippe poisson – Google+

 blog de Philippe Poisson

Adrienne Bolland « La déesse des Andes »

adrienne-bollandParution du livre le 10 mars 2015 – Mais pourquoi l’histoire d’Adrienne Bolland – cette femme aussi exceptionnelle qu’atypique – n’a-t-elle jamais été racontée dans un livre ? Pourquoi est-elle la seule gloire des ailes françaises, oubliée de tous les dernières années de sa vie, à n’avoir jamais eu aucun monument à son nom ? Parce qu’elle était intrépide ? Intrépide certes, mais tellement authentique et droite. Elle a été décorée de la Légion d’honneur (au grade de chevalier en 1924 et au grade d’officier en 1947). À l’occasion du 40e anniversaire de sa disparition, le 18 mars 1975, Martine Laporte s’est attachée à réparer cet oubli et à redonner à Adrienne Bolland la place qu’elle mérite parmi ses compagnons de vol. Ses recherches l’ont conduite jusqu’en Argentine et au Chili, sur les traces de cette héroïne… Adrienne Bolland, c’est la première femme pilote qui a traversé la Cordillère des Andes le 1er  avril 1921, à bord de son Caudron G-3, un avion en bois et en toile avec un moteur de 80 chevaux. Lorsqu’elle a réalisé cet exploit, elle avait tout juste 25 ans, pilotait depuis seulement 13 mois et totalisait 40 heures de vol… Adrienne Bolland, c’était aussi une femme d’engagement : lutte auprès de Louise Weiss en 1934, dans le combat pour le droit de vote des femmes, engagement auprès des Républicains espagnols en 1936, et, en 1942, dans la Résistance – en se chargeant du repérage de terrains susceptibles d’aider les Forces françaises libres du général de Gaulle. Elle s’intéressa à toutes les causes qui, tout au long de sa vie, lui semblaient justes. Vous découvrirez dans ce livre le caractère bien trempé d’Adrienne, son impertinence, son humour et sa verve. Cet ouvrage est richement illustré : 70 pages de photos d’époque, de documents et articles de presse, ainsi que de vues aériennes de la Cordillère des Andes.

Auteure : Martine Laporte

 VILLALOBOS ÉDITIONS
Société d’édition spécialisée dans l’histoire de l’aviation

Il fallait une sacrée personnalité pour devenir aviatrice au début du siècle dernier. D’Élise Deroche, la toute première, à Amelia Earhart, la plus célèbre, embarquement aux côtés de femmes d’exception, les pionnières du ciel. Par Marc Branchu

Adrienne BollandÉlise Deroche, Harriet Quimby, Bessie Coleman… Leurs noms ne vous disent certainement rien. Seul celui d’Amelia Earhart a échappé à l’oubli. Une injustice. Au début du XXe siècle, ces femmes marquèrent l’histoire de l’aviation de leur empreinte. Dans le sillage des suffragettes britanniques, elles donnèrent des ailes à l’émancipation de la femme. Bravant le machisme ambiant, écueil alors aussi fréquent que la mécanique défaillante. «L’aviation n’est pas un sport pour femmes, assurait un journaliste à l’époque. Ce n’est même pas encore un sport pour hommes. C’est à peine si c’est un sport pour oiseaux.» Le préjugé eut la vie dure. Celles qui s’imposèrent furent de fortes personnalités, des esprits indépendants qui trouvèrent dans l’avion l’allié idéal pour s’affranchir à la fois des conventions et de la pesanteur…

Une autre Française restera, elle, comme la plus formidable teigne de l’histoire ! Brevetée en 1920, Adrienne Bolland jurait, même devant les ministres, se bagarrait avec ses collègues masculins, qui se plaignaient de ses violences… Elle n’était pas que peste, elle était courageuse (elle entra dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale) et pilotait admirablement. Son exploit : avoir «dompté» la cordillère des Andes en 1921, à bord d’un Caudron G.3 ouvert à tous vents.

Adrienne Bolland « Je veux voler » – Une pionnière de l’aviation