Archives pour la catégorie Femmes dans les guerres

La triste histoire des femmes incarcérées dans des asiles sous Mussolini

Entre 1922 et 1943, l’Italie fasciste a emprisonné des milliers de « dégénérées » dans des institutions psychiatriques.

Cet article a été initialement publié sur VICE Italie.

Sous la dictature de Mussolini en Italie – de 1922 à 1943 – des milliers de gens furent internés dans des asiles pour ne pas avoir voulu se conformer aux mœurs imposées par le régime. Annacarla Valeriano et Costantino Di Sante, chercheurs à l’université de Teramo, ont passé des années à étudier des récits et journaux intimes évoquant l’emprisonnement inhumain de milliers de personnes – en particulier des femmes –, considérées comme des malades mentaux car « moralement anormaux » pour s’intégrer à la société.

Leur étude a donné lieu à une exposition – mêlant photos, registres médicaux et lettres personnelles – qui s’est tenue un peu partout en Italie. J’ai discuté avec Annacarla Valeriano au sujet de son travail et du traitement qu’a fait subir le régime aux femmes qui ne voulaient pas écouter…

Pour en savoir plus lire le billet publié par ELENA VIALE le 15 juin 2017 sur le site Vice.com

Jeanne Bohec, la plastiqueuse à bicyclette (Nom de résistante : Râteau)

La Résistance serait-elle une histoire réservée aux hommes ? En effet, lorsque l’on évoque la Seconde Guerre mondiale, on limite trop souvent l’action des femmes à des missions secondaires, loin des luttes armées. Pourtant, leur engagement est bien réel et déterminant. Parmi ces destins singuliers, il y a celui de la Jeanne Bohec, une experte en explosifs qui mène de multiples missions de sabotages en Bretagne…

Pour en savoir plus lire le billet publié par Yves-Marie EVANNO sur le site En envor

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…

Le livre (2004) : Ce récit a reçu un prix de l’Académie française en 2000. Il a été publié pour la première fois en 1975 au Mercure de France.

Les éditions du Sextant publient des témoignages, récits, d’anciens résistants dans un format semi-poche, à un prix peu élevé. Continuer à transmettre les valeurs humaines de la Résistance, notamment aux jeunes générations, c’est la raison d’être de la collection.

Le 18 juin 1940, quand elle apprend que l’usine où elle effectue un stage de chimiste, va être occupée par les Allemands, Jeanne Bohec, bretonne, fille et petite-fille de Bretons, décide de quitter Brest et de rejoindre l’Angleterre par la mer. Elle a vingt-et-un ans. Engagée comme Volontaire française à Londres, la jeune fille apprend la vie militaire à l’école de sabotage, les week-ends dans des familles anglaises et fait la fête dans un Londres menacé mais libre et accueillant. Spécialiste de la fabrication d’explosifs, elle est bientôt parachutée en Bretagne. Nom de résistante : Râteau. Son rôle : former les résistants de l’Ouest au plastiquage des voies ferrées empruntées par les Allemands. C’est à bicyclette, afin de ne pas éveiller les soupçons, qu’elle sillonnera les routes pour rencontrer ses élèves et préparer le fameux « plan vert » au moment du débarquement. Jeanne Bohec aura été la seule femme instructeur de sabotage de toute la Résistance.

Auteure : Jeanne Bohec a enseigné les mathématiques pendant de nombreuses années, elle a vécu depuis 1945 dans le 18è arrondissement de Paris, où elle a été maire-adjoint en 1974. Elle est décédée en janvier 2010.

Une vidéo d’appui de 13’46 » : Interview de Jacqueline Sainclivier, professeure d’histoire contemporaine à l’université Rennes2, réalisée au lycée Saint Joseph de Bruz : Biographie de la résistante Jeanne Bohec – YouTube

Figure de la Résistance à Toulouse : Ginette Forgues

 « Ses jolis yeux bleus, son sourire avenant étaient certes des atouts mais sûrement moins déterminants que son sang-froid et son courage. »

« Ginette Forgues était l’une des grandes figures de la Résistance. Elle n’a pas encore 18 ans, lorsqu’elle s’engage dans la Résistance dans le Lot-et-Garonne et adhère au Parti Communiste Français. Agent de liaison du bataillon Arthur, elle distribue des tracts clandestins, transporte armes et explosifs entre les différents groupes de résistants, participe à la réception des parachutages et prend part aux combats. Ses jolis yeux bleus, son sourire avenant étaient certes des atouts mais sûrement moins déterminants que son sang-froid et son courage.

Secrétaire de Serge Ravanel, chef régional de l’ensemble des forces militaires de la Résistance, elle participera activement à l’évasion des résistants détenus à la prison Saint-Michel de Toulouse le jour de la Libération.

Ginette a reçu de nombreuses décorations en reconnaissance de son engagement dont la Légion d’Honneur, remise par le Préfet lors de la cérémonie du 14 juillet 2009.

Après la guerre, elle a continué à résister au quotidien, en militant activement au sein de la CGT et du PCF pour la justice sociale, la dignité humaine, toujours révoltée par la montée des idées racistes et xénophobes.

Le devoir de mémoire était pour Ginette une autre forme de résistance. Elle a écrit plusieurs livres de souvenirs sur sa jeunesse combattante et pendant plus de 25 ans, elle a témoigné de son expérience de résistante auprès des jeunes élèves de la Région, notamment dans le collège Jean Jaurès de Castanet, sa ville, qui a baptisé l’une de ses salles du nom de Ginette Forgues »… (Par l’entremise de son secrétaire départemental Pierre Lacaze, le PCF rend hommage à Ginette Forques dans la La Dépêche du Midi publié le 25 mai 2017.)

Liberté, couleur de femme, Récit de vie Ginette Forgues (Auteur) Paru en septembre 2003

18341887_10154585781748997_8813802887359567538_PHILIPPEPhilippe Poisson – Ancien formateur des Personnels (ENAP), gestionnaire du Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … et membre correspondant de la Revue Criminocorpus – CLAMOR

Autres sites :

Le blog de Philippe Poisson – Articles à votre disposition concernant l …

2 208 608 visites et 3 590 384 pages vues au 27 février 2016

Odyfolio Emirates est le site d’information touristique de référence sur Dubaï, Abu Dhabi, les Émirats Arabes Unis (EAU), Oman, etc

La chaîne You Tube OdyFolio Emirates est désormais lancée …

Pour visiter le site http://www.odyfolioemirates.com/fr/

Récit de résistance d’une femme centenaire : Yvette Lundy

« Le corps est nu et le cerveau tout à coup est en guenille : on est comme un trou, un trou plein de vide, et si on regarde autour, c’est encore du vide. » Yvette Lundy

Yvette Lundy est institutrice de 28 ans lorsqu’elle est arrêtée le 19 juin 1944 pour avoir fait de faux papiers. Dans son témoignage, elle évoque les conditions de son interrogation dans les locaux de la Gestapo de Châlons. Déportée à Ravensbrück, elle sera libérée par les soviétiques le 21 avril 1945. Reprenant alors son métier d’institutrice, ce n’est qu’à partir de 1958 qu’elle commencera à témoigner devant des milliers d’écoliers de la région Champagne-Ardenne…

Le 19 juin 1944, la Gestapo vient arrêter Yvette Lundy pendant sa classe, signant le prologue d’un périple inimaginable pour cette jeune femme d’alors 28 ans. Âgée aujourd’hui de 101 ans, elle incarne toujours l’engagement total pour la liberté…

Pour en savoir plus lire le billet publié le 20 mai 2017 |Fanny Lattach – Agence France-Presse | Europe

VIDEO – Yvette Lundy fête ses 100 ans : « Je n’ai pas vu le temps passer »

Yvette Lundy, un livre pour se souvenir – France 3 Grand Est

Publication du livre le 1er janvier 2012 – « La résistance commence par un état d’ esprit. Les actes suivent. Mon idée de la résistance n ‘est pas de mourir en martyre sur l ‘autel d’ une France libérée, j ‘ai vingt ans et j ‘aime trop la vie pour m ‘offrir en sacrifice. J’ai plutôt en tète de pourrir la vie des allemands comme ils pourrissent la notre jusqu’ a ce qu’ils plient bagage ! Et les occasions ne manquent pas pour peu qu ‘on ait un peu d ‘imagination…

Éditeur : LB-COM

Des Américaines avant les Américains : les infirmières américaines en Bretagne en 1914-1915

Dans un article publié en 2014, Claudia Sachet révélait le rôle – méconnu – joué, dès l’été 1914, par une infirmière bénévole américaine au sein d’un de ces hôpitaux complémentaires apparus en Bretagne dans les semaines suivant le déclenchement des hostilités, en l’occurrence l’HC n° 28 de Dinard1. Miss Mina Gladys Reid, en villégiature en France depuis mai 1914, s’était portée volontaire dès l’entrée en guerre : elle était restée en Bretagne jusqu’à son mariage aux Etats-Unis en octobre 1917, avec un jeune Américain lui-même ambulancier volontaire en France, puis instructeur dans l’aviation américaine à partir du mois d’avril de la même année. Le dévouement de la jeune Américaine n’était d’ailleurs pas passé inaperçu, lui valant de recevoir la médaille d’argent des épidémies… (Photographie à la une, bande défilante : Elsie Deming Jarves. Archives privées Yann Lagadec.)

Pour en savoir plus lire le billet publié par Yann LAGADEC sur le site En envor

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…

ob_462626_ob-056637-p1150922Philippe Poisson – Ancien formateur des Personnels (ENAP), gestionnaire du Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … et membre correspondant de la Revue Criminocorpus – CLAMOR

Autres sites :

Le blog de Philippe Poisson – Articles à votre disposition concernant l …

2 208 608 visites et 3 590 384 pages vues au 27 février 2016

Odyfolio Emirates est le site d’information touristique de référence sur Dubaï, Abu Dhabi, les Émirats Arabes Unis (EAU), Oman, etc

La chaîne You Tube OdyFolio Emirates est désormais lancée …

Pour visiter le site http://www.odyfolioemirates.com/fr/

Elisabeth Eidenbenz et les réfugiés de la maternité suisse d’Elne

Aujourd’hui, je vous raconte une jolie histoire dans un contexte triste et sombre, celui de la guerre d’Espagne et de la Seconde Guerre mondiale. La jolie histoire, c’est celle d’Elisabeth Eidenbenz, une jeune femme qui va donner de son temps pour aider les jeunes mères des camps de réfugiés du Roussillon.

Toutes les photos de cet article ont été trouvées à l’exposition permanente de la maternité suisse d’Elne

Pour en savoir plus lire le billet  publié LE 20 SEPTEMBRE 2015

ob_462626_ob-056637-p1150922Philippe Poisson – Ancien formateur des Personnels (ENAP), gestionnaire du Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … et membre correspondant de la Revue Criminocorpus – CLAMOR

Autres sites :

Le blog de Philippe Poisson – Articles à votre disposition concernant l …

2 208 608 visites et 3 590 384 pages vues au 27 février 2016

Odyfolio Emirates est le site d’information touristique de référence sur Dubaï, Abu Dhabi, les Émirats Arabes Unis (EAU), Oman, etc

La chaîne You Tube OdyFolio Emirates est désormais lancée …

Pour visiter le site http://www.odyfolioemirates.com/fr/

Pauline-Dubuisson, l’inspiratrice du film « la vérité » de Clouzot …

Pauline Dubuisson a vécu une enfance douloureuse, enfermée dans les principes de son père, une adolescence agitée pendant l’occupation, et une histoire d’amour à la fin dramatique. Le 17 mars 1951, elle tue de trois coups de revolver son ancien amant qui allait en épouser une autre…

Crimes, faits divers, histoires inquiétantes ou étonnantes, Christophe Hondelatte propose aux auditeurs d’Europe 1 de revenir durant une heure, sur les aventures humaines et les histoires vraies qui ont marqué la France, en les ponctuant d’archives de la station.

Pour en savoir plus voir le billet publié le 6 septembre 2016  sur le site de l’émission Europe1

Liens utiles sur le Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … :

La petite femelle – Criminocorpus

Pauline Dubuisson, un destin tragique – Criminocorpus

L’affaire Pauline Dubuisson – Criminocorpus

ob_462626_ob-056637-p1150922Philippe Poisson – Ancien formateur des Personnels (ENAP), gestionnaire du Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … et membre correspondant de la Revue Criminocorpus – CLAMOR

Autres sites :

Le blog de Philippe Poisson – Articles à votre disposition concernant l …

2 208 608 visites et 3 590 384 pages vues au 27 février 2016

Odyfolio Emirates est le site d’information touristique de référence sur Dubaï, Abu Dhabi, les Émirats Arabes Unis (EAU), Oman, etc

La chaîne You Tube OdyFolio Emirates est désormais lancée …

Pour visiter le site http://www.odyfolioemirates.com/fr/