Archives pour la catégorie Arts

The Tango – Scent of a Woman (4/8) Movie CLIP (1992) HD

Scent of a Woman movie clips: http://j.mp/1JblmA3 BUY THE MOVIE: http://amzn.to/tYV8Sx Don’t miss the HOTTEST NEW TRAILERS: http://bit.ly/1u2y6pr CLIP DESCRIPTION: Frank (Al Pacino) teaches the beautiful and charming Donna (Gabrielle Anwar) how to dance the tango. FILM DESCRIPTION: Driven by an extravagant, tour-de-force performance by Al Pacino, Scent of a Woman is the story of Frank Slade (Pacino), a blind, retired army colonel who hires Charlie Simms (Chris O’Donnell), a poor college student on the verge of expulsion, to take care of him over Thanksgiving weekend. At the beginning of the weekend, Frank takes Charlie to New York, where he reveals to the student that he intends to visit his family, have a few terrific meals, sleep with a beautiful woman and, finally, commit suicide. The film follows the mis-matched pair over the course of the weekend, as they learn about life through their series of adventures. Though the story is a little contrived and predictable, it pulls all the right strings, thanks to O’Donnell’s sympathetic supporting role and Pacino’s powerful lead performance, for which he won his first Academy Award. Scent of a Woman is based on the 1975 Italian film Profumo Di Donna.

The Tango – Scent of a Woman (4/8) Movie CLIP (1992) HD – YouTube

Germaine Chaumel, femme photographe

Totalement oubliée de l’histoire actuelle de la photographie, Germaine Chaumel (1895-1982) fut pourtant l’une de ses plus remarquables servantes entre 1935 et 1950. Elle apparaît notamment comme l’une des meilleures représentantes de la « nouvelle vision » photographique qui se développa dans l’entre-deuxguerres. La mise en perspective de ses images avec celles de certains de ses célèbres contemporains démontre la qualité de son travail et sa modernité. À l’instar de Willy Ronis ou de Brassaï dans la capitale, Germaine Chaumel a flâné dans les rues de Toulouse à la recherche d’un instant éphémère ou d’une rencontre. Son studio a été fréquenté par les vedettes et les notabilités de l’époque. Elle a mis ses qualités de photoreporter au service de la presse régionale et internationale. Quant à sa création artistique, elle s’est vu récompensée par de nombreux prix dans les salons d’art photographique nationaux. L’ensemble de son oeuvre, d’une exceptionnelle sensibilité, porte un regard empathique d’une émouvante proximité sur le quotidien des Toulousains.

 Auteur : François Bordes

Conservateur en chef du Patrimoine, Directeur des Archives municipales de Toulouse

Germaine Chaumel : photographe d’hier, femme d’aujourd’hui …

Germaine Chaumel, photographe d’hier, femme d’aujourd’hui. on Vimeo

Rencontre avec François Bordes pour l’exposition Germaine Chaumel …

« Nous nous sommes tant aimés », merveille absolue du cinéma italien

« Nous voulions changer le monde, et c’est le monde qui nous a changés ».

« Nous nous sommes tant aimés », merveille absolue du cinéma italien, à redécouvrir en version restaurée. La séance sera suivie d’une masterclass exceptionnelle avec Stefania Sandrelli. C’est samedi, à 14h, en salle Langlois et il reste une poignée de places :www.cinematheque.fr/seance/29121.html

Les grandes oubliées de l’art – Hommage aux sculptrices et peintresses (Laurence Dionigi)

Parution du livre le 11 octobre 2017 – La lecture de ce manuscrit a confirmé ma réelle passion pour ces femmes artistes et le message qu’elles nous ont transmis. Même si cette information se cache dans un des méandres de notre esprit, il est frappant de constater à quel point les femmes ont dû se battre sinon pour peindre, au moins pour se faire reconnaître en tant qu’artiste peintre et ce depuis toujours. Le destin de Margaret Ulbrich dont le mari usurpa les oeuvres ressemble à celui de Colette, quelques années auparavant avec Willy, son mari.

Finalement, elles eurent gain de cause… mais au prix de quelle bataille ! Concernant Dorothea Tanning je me suis longuement interrogée pour savoir qui influença l’autre en observant les très oniriques tableaux de Max Ernst. A travers leurs batailles, ces femmes ont contribué à faire avancer la cause des femmes et à travers elles celle de l’humanité. Donc, il est important qu’un ouvrage de cette qualité les réunisse et les mette en valeur.
Mais, n’oublions jamais qu’aujourd’hui encore, une régression est possible. Tout ce qui a été acquis peut être remis en cause (Témoignage d’Eva Vautier – Galériste)

laurence-dionigi-nb-siteLaurence Dionigi a publié des romans, des recueils de nouvelles, une pièce de théâtre et des sketches.

Après 10 ans passés à l’étranger, elle s’est installée à Nice. « Féminin en Art majeur » est son 10e ouvrage.

Bibliographie :

Feminin en art majeur : Hommage aux femmes « artistes peintres » ;  Editions Ovadia, 2016

La légende de la Baie des couleurs ; Editions Baie des Anges, 2014
Psyché de l’amour; Edition Edilivre, 2013
Petits sketches absurdes pour grands nigauds; Edition Edilivre, 2013
Tequilla et sombrero; Edition Edilivre, 2012
En livrée ; Editions L’Harmattan, 2011

Éditeur : Ovadia

Collection : Visions d’art

Pearl Buck, femme de lettres américaine.

Le 6 mars 1973 mourait PEARL BUCK, femme de lettres américaine. Elle fut longtemps méprisée par le monde littéraire pour son style simple et sa popularité immense. Aujourd’hui tout le monde reconnaît enfin en elle une auteure majeure du XXème siècle. Ses livres, presque toujours situés dans ce pays, ont largement contribué à faire naître la Chine dans l’imaginaire occidental. Prix Nobel 1938.

« Avez-vous vu parfois une jolie vallée grises, sous un ciel lourd ? Puis brusquement les nuages se séparent, le soleil descend, et la vie, la couleur surgissent joyeusement et chantent partout. C’est à cela qu’elle ressemble en ce moment-ci. Le bonheur fait vivre ses yeux, et sa voix est une perpétuelle chanson. »

Vent d’Est vent d’Ouest. 1930. traduit de l’américain par Germaine Delamain. La Cause Littéraire