Silvia Monfort. La casque d’or de la Résistance française

 

 « C’était au temps où les gens qui s’aimaient s’écrivaient en prenant le temps de se le dire avec de vrais mots dans cette belle langue française qui se meurt : faute d’amour et… de combattants ! »

Silvia Monfort. La casque d’or de la résistance. 1943, Silvia, pseudonyme de Simonne Favre-Bertin, déjà actrice, 20 ans rencontre son futur mari, Maurice Clavel (jeune agrégé de philo). Tous deux, jeunesse voulant en découdre, ne désirant pas en manger comme certains intello collabos, vont s’engager dans la résistance , réseau Libération Nord Eure et Loire. Dès lors, elle et Maurice, devenu Sinclair, vont parcourir tout le département pour coordonner les actions, recruter des hommes, organiser le ravitaillement, recueillir les parachutages. La gestapo va chercher partout une jeune et jolie femme blonde sans jamais l’attraper. 11 août 1944, ils vont faire partie de ceux qui vont soulever l’Eure et Loire dans l’attente de l’armée américaine. Le combat, huit jours, sera sanglant mais victorieux. Moment suprême de ce temps héroïque, c’est Silvia Monfort, avec d’autres, qui accueillera le général de Gaulle dans Chartres libérée le 23 août, sur le parvis de la cathédrale. Le lendemain Silvia montera sur Paris et fera le coup de feu devant le palais du Luxembourg. Elle sera décorée de La Croix de guerre en 1945 et…jouera Jeanne d’Arc dans un spectacle destiné à financer les familles des résistants tués au combat.

Cette grande actrice évoquera son action dans le livre : il ne m’arrivera rien. 1946. Elle ne mît jamais en avant son rôle dans la résistance. Quelques lignes de Silvia sur cette période : « C’était au temps où les gens qui s’aimaient s’écrivaient en prenant le temps de se le dire avec de vrais mots dans cette belle langue française qui se meurt : faute d’amour et … de combattants ! »

Source asso de recherche pour la mémoire de la résistance en Eure et Loire.

N’hésitez pas à partagerRudolph de Patureaux Ecrivain

Simonne Marguerite Favre-Bertin, plus connue sous le nom de Silvia Monfort, est née le 6 juin 1923 dans le quartier du Marais. Son père n’est autre que le sculpteur Charles Favre-Bertin. Suivant sa scolarité en pensionnat, elle réussit à obtenir son baccalauréat à quatorze ans et demi. Elle s’inscrit ensuite au cours de théâtre de Jean Hervé et Jean Valcourt. A seize ans, elle fait la rencontre de Maurice Clavel, son futur époux. Elle milite à ses côtés, pendant la guerre et participe à la libération de Nogent-le-Rotrou et de Chartres en 1944. A la fin de la guerre, elle se fait décorer de la croix de guerre par le Général De Gaulle et de la Bronze Star Medal par le Général Patton…

Pour en savoir plus sur le site de

 http://www.premiere.fr/Star/Silvia-Monfort


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s