La romancière Christine de Rivoyre

Auteure de romans à succès public et critique, celle que l’on surnommait la « demoiselle des Landes » s’est éteinte le 3 janvier, à l’âge de 97 ans.

Par Frédéric Maget Publié hier à 14h55

Christine de Rivoyre, en 1968. – / AFP

Elle avait dit : « Je ne suis pas faite pour mourir. » La romancière et journaliste Christine de Rivoyre, membre du jury Médicis, prix Interallié pour Le Petit Matin (Grasset, 1968), prix Paul-Morand et Prince-Pierre-de-Monaco pour l’ensemble de son œuvre, est morte la nuit du jeudi 3 janvier, à Paris. Son œuvre, elle la résumait d’un trait : « Pas un bide. » En quarante ans et quatorze romans, elle avait enchaîné les succès…

Pour en savoir plus sur le site de du Monde La romancière Christine de Rivoyre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s