116 – Portrait du jour : Charlène Deguillaume, scientifique dans l’âme et romancière en puissance

Le blog Criminocorpus est ouvert à un large public au-delà de la seule communauté des chercheurs. Cette rubrique « Portrait du jour » permet de faire connaître d’autres activités croisant l’histoire de la justice à travers le parcours de personne ayant accepté de présenter leur trajectoire professionnelle. On trouvera donc ici des parcours d’historiens, de romanciers , de sociologues, cinéastes, professionnels de la sécurité, etc. Cette rubrique est animée par Philippe Poisson , membre correspondant du CLAMOR et ancien formateur des personnels à l’ENAP. et l’A.P. La publication du portrait du jour est liée aux bonnes volontés de chacun, nous invitons donc les volontaires à prendre contact avec philippepoisson@hotmail.com – Marc Renneville, directeur du Clamor et de Criminocorpus.

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Les repères et les outils proposent des données et des instruments d’exploration complémentaires visant à faciliter les études et les recherches.

Nos autres sites : REVUE et le BLOG D’ACTUALITÉS

thumbnail_Photo Charlene Deguillaume

« … L’écriture n’est pas son métier, peut-être le deviendra-t-elle un jour ? La jeune femme est une scientifique dans l’âme, elle aime depuis toujours comprendre ce qui l’entoure. Après avoir fait maths sup et maths spé, elle fait une école d’ingénieur puis une thèse. Docteur ingénieur en chimie pharmaceutique, elle travaille dans le secteur de la santé. Comme quoi, on peut être scientifique et littéraire, pourquoi l’un exclurait l’autre ? La science lui apporte le côté rationnel, rigoureux et contrôlé de la vie, mais elle a besoin du côté irrationnel, créatif et sans limite de l’écriture. C’est probablement une question d’équilibre. Elle a d’ailleurs l’impression d’avoir été, ou d’être, dans ses passions ou activités, attirée à la fois par une chose et par son contraire … » 

Le Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des …développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus  et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Les romancières de talent continuent d’affluer sur le blog d’actualités du site Criminocorpus et pour notre 116ème portrait du jour, nous accueillons avec plaisir Charlène Deguillaume, l’auteure du roman Les Temps Mandarines.

On peut être scientifique de formation et littéraire dans l’âme. C’est-ce que nous enseigne Charlène, docteur ingénieur en chimie, qui a sorti son deuxième roman « Les temps mandarine », aux éditions Revoir . L’auteure signe avec « Les temps mandarine » un roman plein de tendresse et de bienveillance.

Bienvenue Charlène sur le seul site qui décoiffe en automne … tout en accueillant les femmes sans modération. Ph.P.

____________________________________________________________________________________________

« Charlène Deguillaume est d’origine clermontoise. Quand certains enfants dessinent dès qu’ils savent tenir un crayon, elle, elle écrit. Elle a 6 ans à peine quand elle rédige ses premiers poèmes, elle aimait à le faire, le soir, installée à la table de la cuisine, alors que sa mère n’était pas loin, occupée à repasser ou à préparer le dîner par exemple. Elle se sentait bien, sa mère dégageait de l’amour et de la bienveillance dans toute la pièce, elle s’affairait à des taches diverses mais dans une agitation douce et un bruit de fond discret. Aujourd’hui encore, quand elle écrit, notre auteure a besoin de s’immerger dans une ambiance similaire. Alors, elle s’installe pendant des heures à la table d’un salon de thé qu’elle affectionne particulièrement. Là-bas, l’atmosphère y est conviviale et chaleureuse, des bruits de tasse ou de cuillères ponctuent de temps à autre les discussions feutrées des clients, les odeurs de thé et de chocolat se mêlent, c’est l’endroit propice à sa plume. Elle lui fait d’ailleurs un clin d’œil dans son premier roman, A marée basse certaines îles se rejoignent.

L’hypersensibilité de l’auteure lui permet de décrire avec une grande justesse les sentiments inter et intrapersonnels de ses personnages. Son deuxième opus, Les Temps Mandarines , publié en novembre 2017 aux Editions Revoir, a ainsi obtenu le Prix du Cercle Littéraire Catherine de Médicis en 2018, dans la catégorie Humanisme. Quand elle parle de ce deuxième roman, elle est très émue. L’édition de son premier livre l’a évidemment touchée, c’était une première fois, mais l’écriture du second a été très différente, il l’a aidée à tenir bon quand il y a eu des passages difficiles dans sa vie.

Pour en revenir à l’auteure, l’écriture n’est pas son métier, peut-être le deviendra-t-elle un jour ? La jeune femme est une scientifique dans l’âme, elle aime depuis toujours comprendre ce qui l’entoure. Après avoir fait maths sup et maths spé, elle fait une école d’ingénieur puis une thèse. Docteur ingénieur en chimie pharmaceutique, elle travaille dans le secteur de la santé. Comme quoi, on peut être scientifique et littéraire, pourquoi l’un exclurait l’autre ? La science lui apporte le côté rationnel, rigoureux et contrôlé de la vie, mais elle a besoin du côté irrationnel, créatif et sans limite de l’écriture. C’est probablement une question d’équilibre. Elle a d’ailleurs l’impression d’avoir été, ou d’être, dans ses passions ou activités, attirée à la fois par une chose et par son contraire. »

Charlène Deguillaume pour son livre « Les temps mandarine » Par Jean-Luc Guillet sur :

 https://www.francebleu.fr/emissions/les-decodeurs/pays-d-auvergne/charlene-deguillaume-pour-son-livre-les-temps-mandarine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s