L’appel de 440 historiennes : notre vision de l’histoire est-elle trop masculine ?

Hélène Carrère d’Encausse, académicienne, entourée par les académiciens Félicien Marceau, Alain Decaux, Jean-Marie Rouart, Marc Fumaroli, Pierre Nora et René de Obaldia. Photo prise le 26 octobre 2006 à l’institut de France à Paris.• Crédits : OLIVIER LABAN-MATTE – AFP

La domination masculine n’épargne pas non plus l’Histoire avec un grand « H ». 440 historiennes françaises viennent de publier une tribune dans « Le Monde », pour dénoncer l’invisibilité des femmes dans leur discipline.

A quelques jours de l’ouverture des Rendez-vous de l’histoire de Blois, la démarche est évidemment symbolique. Comment se traduit cette marginalisation ? La domination masculine a-t-elle construit une autre Histoire ?

LA QUESTION DU JOUR par Guillaume Erner

L’appel de 440 historiennes françaises : « Mettons fin à la domination masculine en histoire »

Pour en savoir plus sur France culture.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s