65 – Portrait du jour : Olivia Quetier, psychologue et psychanalyste, auteure du roman « Tim au cœur d’or »

37278144_1967835633248180_2132013253109219328_n.png

« … Après ces années passées à travailler dans les services s’occupant des mineurs délinquants (Milieu ouvert, foyers, prison) et en lien avec les juges des enfants et les travailleurs sociaux et services s’occupant de ces adolescents, Olivia Quetier quitte le ministère de la justice pour exercer sa profession de psychologue et psychanalyste dans un cabinet en libéral. Elle exercera deux ans en Bretagne, où elle recevra principalement des enfants puis à Paris où elle pratique des psychothérapies analytiques avec des adultes 

Parallèlement à cela, elle garde un lien avec le ministère de la justice car elle est formatrice dans l’école qui forme les éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse en Ile de France … » 

Le carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Pour son soixante cinquième Portrait du jour–Criminocorpus la rédaction du blog reçoit Olivia Quetier,  psychologue et psychanalyste, auteure du roman « Tim au coeur d’or »

La rédaction du blog est ravie de cette contribution. Merci Olivia et bienvenue sur notre site.

Olivia Quetier est née en 1972 dans les Alpes Maritimes. Après des études de psychologie, elle intègre la protection judiciaire de la jeunesse et y travaillera durant 11 ans, recevant des adolescents ayant commis des actes de délinquance. En 2013, elle écrit une thèse sur la violence des adolescents sous la direction de Jean-Pierre Chartier.

Après ces années passées à travailler dans les services s’occupant des mineurs délinquants (Milieu ouvert, foyers, prison) et en lien avec les juges des enfants et les travailleurs sociaux et services s’occupant de ces adolescents, Olivia Quetier quitte le ministère de la justice pour exercer sa profession de psychologue et psychanalyste dans un cabinet en libéral. Elle exercera deux ans en Bretagne, où elle recevra principalement des enfants puis à Paris où elle pratique des psychothérapies analytiques avec des adultes.

Parallèllement à cela, elle garde un lien avec le ministère de la justice car elle est formatrice dans l’école qui forme les éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse en Ile de France.

Outre ce métier de psychologue et psychanalyste, ou son travail de recherche, elle est passionnée par le monde de la littérature depuis toujours. Elle pratique une activité théâtrale poussée depuis l’âge de 11 ans. Elle joue dans de nombreux spectacles.

Olivia Quetier est également passionnée par l’écriture à laquelle elle se voue depuis deux ans en parallèle de son métier de psychologue.

Tim-au-coeur-dorSon premier roman « Tim au coeur d’or » est publié en Mai 2018 aux éditionsLe Lys Bleu Il nous plonge dans le monde d’un adolescent de 16 ans qui prend conscience de sa volonté de devenir artiste-peintre et qui pour cela va devoir affronter une problématique familiale difficile. En effet sa mère est alcoolique et son père ne semble pas le comprendre. La première partie du roman traite de ces années d’adolescence qui mettent en lumière la nécessité que nous avons de trouver notre place et dans la famille et dans la société. La seconde partie du livre se situe près de 20 ans plus tard où Timothé est encore en lutte pour réaliser ses rêves et trouver cette place auprès de sa femme, son fils, ses parents.

Un second roman « Anouk » est en préparation sur un cas de disparition volontaire. Le fantasme de disparaître peut tous nous traverser, mais pourquoi certaines personnes passent-elles à l’acte et organisent leur disparition. Que vivent leurs proches ? Ce roman explore ces questions dans une structure où Anouk et son mari Pierrick nous feront découvrir les dessous d’une disparition.

Olivia Quetier par le biais de son travail d’écriture explore au travers de personnages comment une histoire de vie vient marquer un être et déterminer certains de ses choix et certaines de ses conduites. Ces personnages en lien avec d’autres vont agir, penser, être enchaînés dans des filets parfois invisibles.

La littérature est pour elle une autre voie que celle de la psychologie pour aller à la rencontre de l’être humain.

Quand le corps s’en mêle | Cairn.info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s