40 – Portrait du jour : Lyliane Mosca, romancière et auteure de « La vie rêvée de Gabrielle »

 » … Je suis comblée. L’écriture me rend heureuse et me console de tout. J’adore inventer des intrigues. Je vis avec mes personnages, je vibre avec eux et leurs aventures me touchent… Je remercie le ciel tous les jours de m’avoir fait ce cadeau qui illumine ma vie. Comédienne amateur, le théâtre vient en complément pour donner du piment à mon existence. Un jour où je n’écris pas est un jour sans soleil … »

Le Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus  et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Pour son quarantième  Portrait du jour–Criminocorpus la rédaction du carnet reçoit la romancière  Lyliane Mosca, l’auteure de La vie rêvée de Gabrielle –  La destinée hors du commun de Gabrielle Renard, fille de la campagne champenoise qui, de Paris à Grasse et jusqu’aux Etats-Unis, sera tour à tour employée de maison, nourrice, muse et figure féminine incontournable de deux artistes majeurs du xxe siècle : le peintre Auguste Renoir et le cinéaste Jean Renoir…

Lyliane Mosca a passé son enfance à Ancy dans l’Yonne. Diplômée d’un bac littéraire, elle s’installe dans l’Aube en 1965. Après une vingtaine d’années passées au sein de différentes entreprises, elle change de voie devient pigiste puis journaliste pour L’Est-Eclair.

Aujourd’hui, Lyliane Mosca se partage entre ses chroniques littéraires, le théâtre, le bénévolat et bien sûr l’écriture. Auteur d’une dizaine de romans dont Une femme en mauve remarqué et préfacé par Philippe Besson, Les Gens de Laborde, Prix du Conseil Général de l’Aube en 2010, elle se distingue par un goût pour le romanesque ; d’une écriture vive et contemporaine, elle est passée maître dans l’analyse des sentiments les plus intimes.

Merci infiniment Lyliane Mosca pour ce petit exercice d’écriture destiné aux fidèles lecteurs du carnet … Ph.P.

30d86b2644313531383136363432373530333536« J’ai découvert la lecture très tôt grâce à la Comtesse de Ségur et ensuite je n’ai plus arrêté. Je dévorais plusieurs livres par mois lorsque j’étais au collège et au lycée (au détriment de l’apprentissage des leçons d’ailleurs…). J’adorais la littérature et, aux poèmes que je composais enfant, se sont ajoutées des nouvelles que je prenais plaisir à écrire. Je n’imaginais pas, alors, que je deviendrais romancière un jour. J’y pensais souvent, certes, mais je croyais ce rêve inaccessible et il est allé rejoindre mes textes dans mes tiroirs.

Je me suis mariée jeune. Deux enfants sont arrivés assez vite, il fallait travailler pour faire vivre la famille ! J’ai alors enchaîné les emplois qui, sans me déplaire vraiment, ne m’apportaient pas grande satisfaction. Il me manquait quelque chose. Secrétaire de direction dans diverses entreprises, responsabilités dans un service export …, je m’ennuyais à mourir.

C’est un licenciement économique qui a changé ma vie. J’avais 45 ans, davantage de temps et toujours cette envie d’écrire. J’ai eu l’opportunité d’intégrer un quotidien comme pigiste (Libération Champagne), puis j’ai été embauchée comme journaliste à l’Est Éclair. Ma vie professionnelle me comblait. Enfin. D’autant que je rédigeais souvent des articles culturels dans lesquels je pouvais exprimer mes émotions.

A l’âge de la retraite (et veuve, hélas), j’ai continué de rédiger la page « bouquins » pour le journal du dimanche ( je continue…) et je lisais forcément beaucoup, disons encore plus que d’habitude, et j’ai pensé alors : pourquoi pas moi ? Pourquoi pas me lancer ? Je l’ai fait. Les éditions De Borée ont édité mon premier roman « Les Gens de Laborde ». C’était parti ! Et beaucoup plus facilement que je l’avais imaginé. Un envoi. Une réponse ! Six autres ouvrages ont suivi. (Voir ci-dessous).

J’ai ensuite suivi Clarisse Enaudeau, directrice littéraire des Presses …, aux Presses de la Cité où trois romans sont déjà parus.

Je suis comblée. L’écriture me rend heureuse et me console de tout. J’adore inventer des intrigues. Je vis avec mes personnages, je vibre avec eux et leurs aventures me touchent… Je remercie le ciel tous les jours de m’avoir fait ce cadeau qui illumine ma vie. Comédienne amateur, le théâtre vient en complément pour donner du piment à mon existence.

Un jour où je n’écris pas est un jour sans soleil. »

Ouvrages parus de Lyliane Mosca

Les Gens de Laborde – De Borée (+ poche)

Les amants du Moulin ‘’ (+ poche)

La fille de la Buissonnière ,, (+ poche)

La dame de Champbrise ,, (+ France Loisirs)

Un parfum de Trahison ,,

Une femme en mauve ,,

La malédiction de Bois d’Orville ,, ( + France Loisirs)

La Villa Amarante – Presses de la Cité

Les amants de Maulnes ,, (+ France Loisirs)

Le tombeau secret. Polar historique coécrit avec Thierry Leroy. Editions le Pythagore

La vie rêve de Gabrielle Presses de la Cité. Sorti le 15 ars 2018

A venir :

La promesse de Bois Joli (début août- en avant première à France Loisirs)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s