Portrait du jour : Carole Duplessy-Rousée, auteure de « Quand le temps s’arrêtera »

 « … J’écris des romans contemporains, dans lesquels on trouve souvent une page d’Histoire. La réalité se mêle à la fiction. Le passé d’un personnage, un secret de famille viennent s’ancrer dans une histoire d’aujourd’hui. 

Mes personnages nous ressemblent. Comme nous, ils sont guidés par des émotions, des sentiments. Comme nous, ils ont des existences faites de gros pépins et de petits bonheurs, de souffrances et de rires, de chagrins et de sourires. Comme nous, ils rêvent, ils espèrent, ils regrettent… Comme nous, ils sont soumis au hasard ou au destin et parfois à la chance … »

Le Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus  et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Pour son trente huitième  Portrait du jour–Criminocorpus la rédaction du carnet reçoit Carole Duplessy-Rousée, auteure de Quand le temps s’arrêtera.

Géographe de formation, Carole Duplessy-Rousée est professeur de lycée à Rouen. Membre de la Société des auteurs de Normandie et du jury du Prix des romancières, elle a publié une dizaine de romans gui ont séduit toujours davantage de lecteurs. Quand le temps s’arrêtera est son premier ouvrage à paraître aux éditions De Borée.

Merci Carole de vous êtes prêtée pour nos lecteurs à ce petit jeu d’exercice d’écriture. Ph.P.

« Roi Philippe, chevalier Guillaume, pape Clément, avant un an je vous appelle à comparaître devant le tribunal de Dieu […] Maudits ! Vous serez tous maudits jusqu’à la treizième génération […] ! ». 

C’est avec ces Rois maudits de Maurice Druon et en compagnie de mon père que j’apprends à lire et que naît ma passion pour les livres et l’Histoire.

L’écriture est venue bien plus tard… et a chamboulé ma vie !

Quand j’ai posé les derniers mots de mon premier roman, j’aurais dû être heureuse. C’est tout le contraire qui s’est produit. Je me suis effondrée. En écrivant la dernière page, j’avais abandonné mes personnages… Ou peut-être qu’ils m’avaient quittée… J’ai commencé un second roman, en me jurant qu’avant la fin du manuscrit, j’entamerai une nouvelle histoire pour échapper à ce « deuil ». Depuis, j’ai conservé cette habitude et j’ai toujours un manuscrit qui m’attend.

L’écriture est une bulle dans laquelle je m’enferme volontiers. Je vis avec mes personnages. Je les construis, je leur parle et je les écoute ! Je peux même rire avec eux. Pleurer aussi… Parfois j’ai cette sensation étrange qu’ils modèlent l’intrigue à leur guise, et qu’ils inversent les rôles en devenant les maîtres de mes pensées.

Je n’ai pas d’emploi du temps destiné à l’écriture. Je ne veux surtout pas que ce bonheur devienne « une obligation ». Quand je m’installe devant mon manuscrit, mes personnages apparaissent instantanément. Un peu comme si j’ouvrais la porte pour accueillir des amis… Il n’y a jamais d’angoisse de la page blanche ! Tout est là, dans ma tête. Les images défilent devant mes yeux et je pose les mots. Parfois pas assez vite à mon gré. Il me faudrait quatre mains pour suivre le rythme imposé par mes personnages !

J’écris des romans contemporains, dans lesquels on trouve souvent une page d’Histoire. La réalité se mêle à la fiction. Le passé d’un personnage, un secret de famille viennent s’ancrer dans une histoire d’aujourd’hui.

Mes personnages nous ressemblent. Comme nous, ils sont guidés par des émotions, des sentiments. Comme nous, ils ont des existences faites de gros pépins et de petits bonheurs, de souffrances et de rires, de chagrins et de sourires. Comme nous, ils rêvent, ils espèrent, ils regrettent… Comme nous, ils sont soumis au hasard ou au destin et parfois à la chance.

La chance, dans cette aventure de l’écriture, m’a été donnée par Michel de Decker, qui m’a permis d’être éditée chez Pygmalion-Flammarion.

Michel m’a ensuite offert une seconde chance : ma rencontre avec Geneviève Perrin, éditrice,devenue mon amie. Notre travail, dans la bonne humeur et la complicité, est récompensé par des parutions en avant-première chez France Loisirs.

Mon actualité ?

« Quand le temps s’arrêtera » vient de paraître aux éditions De Borée. Un roman entre aventure et passion, qui vous emmène en Argentine, dans les petites rues colorées de la Boca et dans l’immensité de la pampa… car je ne vous l’ai pas encore dit mais je suis également passionnée de géographie, discipline à laquelle j’ai consacré mes études supérieures, notamment en Afrique sahélienne.

« Demain, peut-être » sera bientôt en avant-première chez France Loisirs. Vous voyagerez depuis la petite île de Sein en Bretagne jusqu’aux portes du désert au Mali. Une intrigue entre croyances, secrets de famille et modernité.

Le manuscrit 2019 est achevé… Et le 2020 déjà bien avancé !

Mon dernier mot c’est juste « merci ». Merci à celles et ceux, famille, amis, lectrices et lecteurs qui participent à mon bonheur.

Liens :

Une réflexion au sujet de « Portrait du jour : Carole Duplessy-Rousée, auteure de « Quand le temps s’arrêtera » »

  1. isapixelvoyages

    Voilà un bel article pour parler d’une très belle personne. Les romans de Carole sont une pure moment de bonheur. J’ai rencontré Carole il y a deux ans lors d’un salon du livre ne Normandie et depuis je lis tous ses romans, il a fallu déjà que je rattrape mon retard ! Ses personnages nous emportent dans un tourbillon de vie. L’amitié, l’amour, le rire, les larmes, autant d’émotion qui nous partageons avec ses personnages …et nous voyageons avec eux au fil de l’intrigue qui souvent va fouiller dans le passé, dans les secrets de famille ou des grands faits historiques. Je recommande les yeux fermés !!

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s