Archives mensuelles : mai 2018

« Le Bon Numéro » de Henriette Bernier

9782258103504ORI1933. Dans une ferme meusienne, un trio : une veuve, son fils qu’elle domine et une jolie bonne venue de l’Est. Un billet de loterie va mettre à mal les amours, les ambitions et les espoirs des uns et des autres.

Elle n’est pas méchante, Marcelline, mais les années, les épreuves, la vie l’ont rendue méfiante, elle s’est endurcie depuis la mort de son homme. Lui reste son grand fils et sa ferme qu’elle garde sous son emprise vigilante. Dans son village au nord de la Meuse, on la surnomme même la « sentinelle », toujours prompte à dégainer ses jumelles.

Une jolie fleur venue de l’Est, comme d’autres compatriotes en cette année 1933, arrive pour travailler en France. 

Elle est tout ce que Marcelline n’est plus…

« Le bon numéro » d’Henriette Bernier – YouTube

54e85b5d4da19529383038363936343530363130Vit à Doulcon (55). Henriette Bernier a déjà publié avec succès dans la collection Terres de France L’Enfant de l’autre (2004), L’Or blanc des pâturages (2005), L’Enfant de la dernière chance (2006), Le Choix de Pauline (2007), Petite Mère (2008) et Bals, petits bals (2012).

Avant de se consacrer à l’écriture, Henriette Bernier a été institutrice et professeur des collèges en France et en Afrique.

391929_310601465626093_571540478_nChaque roman de la collection Terres de France aux Presses de la Cité est une invitation au voyage. Voyage au cœur de la passion, celle de nos auteurs dont la plume fait vivre d’extraordinaires destins, celle, aussi, de leurs héros qui, livre après livre, deviennent une part de notre mémoire. Voyage encore au cœur de nos régions, voyage enfin au doux parfum d’antan.

Le succès de la collection Terres de France ne serait pas ce qu’il est sans  vous, sans les Amis de Terres de France. Un fabuleux enthousiasme, témoin d’une passion partagée. Cliché photographique : Lætitia Matusik – Attachée de presse – Presses de la Cité, domaine français

Collection Terres de France – YouTube

Collection Terres de France l Accueil

Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice – YouTube

Les salopes de l’histoire de Messaline à Mata Hari.

La véritable histoire de Mata Hari, espionne, danseuse et courtisane néerlandaise née en 1876 et morte fusillée en 1917.

Invitée de l’émission RTL de Jacques Pradel du 2 janvier 2017 : Agnès Grossmann, journaliste et écrivaine, auteur du livre « Les salopes de l’histoire, de Messaline à Mata Hari » publié en juin 2016 aux éditions de l’Acropole.

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site de L’Heure du crime

les-salopes-de-l-histoireParution du livre le 9 juin 2016 – Issues des plus hauts comme des plus bas milieux, ces femmes avaient en commun, outre la beauté, du culot, du courage et souvent une grande intelligence qui leur a permis de séduire les plus grands, les plus ambitieux.Grâce à leur emprise sur les hommes, elles se sont frayé un chemin dans les plus hautes sphères de la société où elles ont été, suivant leur tempérament, admirées, respectées, craintes, haïes. Dans tous les cas, elles n’ont laissé personne indifférent et leur vie est riche de passions en tous genres.Agrippine, Messaline, Cléôpatre, Joséphine de Beauharnais, Thérésa Tallien, Catherine II de Russie, Catherine de Médicis, la reine Margot, Madame du Barry, Madame de Montespan, Mata Hari, Isabeau de Bavière…  Ce livre propose de raconter ces destins hors normes, souvent scandaleux, toujours passionnants de ces grandes figures féminines nichées dans les replis de l’histoire. Journaliste, Agnès Grossmann écrit des documentaires pour la télévision. Elle a signé plus de 20 portraits de personnages célèbres pour diverses émissions. Elle est également l’auteur d’Annie Girardot, le tourbillon de la vie (Hors Collection, 2010), qui a connu un grand succès en librairie.

La véritable histoire de Mata Hari

Une émission consacrée à une des femmes les plus célèbres du XXème siècle: Mata Hari…

Une émission consacrée à une des femmes les plus célèbres du XXème siècle… un personnage mythique dont le nom est passé dans le langage courant pour désigner une femme intrigante, mystérieuse, prête à tout pour séduire les hommes riches et puissants par n’importe quel moyen : Mata Hari. Qui était vraiment Mata Hari ? Une espionne de haut vol, à la solde de l’Allemagne, comme l’a considéré le tribunal militaire qui l’a condamné à mort et fait exécuter pour haute trahison, le 15 octobre 1917 ? Ou une danseuse mythomane piégée par ses propres mensonges et par son attirance pour les beaux militaires ?

Invité(e)s de l’émission RTL de Jacques Pradel  du 30 mai 2018 : Philippe Collas, auteur de « Mata Hari, la dernière danse de l’espionne » paru chez French Pulp en juin 2017. Il est l’arrière-petit-fils de Pierre Bouchardon qui instruisit tous les grands procès des deux grandes Guerres Mondiales dont celui de Mata Hari, Agnès Grossmann, auteure du livre« Les salopes de l’histoire – de Messaline à Mata Hari «  paru chez Acropole éditions, juin 2016.

Pour en savoir plus sur le site de l’émission Rtl

Les conseils d’écriture du Prix Zadig de la nouvelle policière 2018 – Editions Ex Aequo

Les Amis ! Partagez en masse et surtout participez à ce superbe « Prix Zadig de la nouvelle policière « dont j’ai l’honneur d’être la présidente du jury ! Plus de détails dans quelques jours ! 

Après vingt ans de carrière dans la musique, Annabel écrit des romans policiers dont les intrigues se situent dans le milieu de la nuit qu’elle connaît bien. Stéphanoise de naissance et, tout comme son détective, Parisienne par obligation, Annabel propose des polars se déroulant au creux des Années folles et nous dévoile les us et coutumes des habitants du monde artistique mais aussi des gens de la rue, du milieu ouvrier, de celui de l’aristocratie.

Le très sérieux site Criminocorpus s’associe au « Prix Zadig de la nouvelle policière » Merci à toute l’équipe de Criminocorpus…

Editions Ex Aequo

#LePrixZadigdelanouvellepolicière #EditionsExAequo #AnnabelPeyrard#Prixlittéraire

Le Prix Zadig de la nouvelle policière des Éditions Ex Æquo – YouTube

Participez au Prix Zadig de la nouvelle policière des éditions Ex ..

Criminocorpus associé au « Prix Zadig de la nouvelle policière »

Les Amis ! Partagez en masse et surtout participez à ce superbe « Prix Zadig de la nouvelle policière « dont j’ai l’honneur d’être la présidente du jury ! Plus de détails dans quelques jours ! 

Belle nouvelle ! Le très sérieux site Criminocorpus s’associe au « Prix Zadig de la nouvelle policière » par l’intermédiaire d’un des membres du jury : M. Philippe Poisson ! Merci à toute l’équipe de Criminocorpus…

Après vingt ans de carrière dans la musique, Annabel écrit des romans policiers dont les intrigues se situent dans le milieu de la nuit qu’elle connaît bien. Stéphanoise de naissance et, tout comme son détective, Parisienne par obligation, Annabel propose des polars se déroulant au creux des Années folles et nous dévoile les us et coutumes des habitants du monde artistique mais aussi des gens de la rue, du milieu ouvrier, de celui de l’aristocratie.

Editions Ex Aequo

#LePrixZadigdelanouvellepolicière #EditionsExAequo #AnnabelPeyrard#Prixlittéraire

Le Prix Zadig de la nouvelle policière des Éditions Ex Æquo – YouTube

Participez au Prix Zadig de la nouvelle policière des éditions Ex ..

Des informations complémentaires à partir du 1er juin 2018

1925 : les candidates du Parti communiste sont élues

Ces femmes inéligibles qui ont forcé les portes de l’Hôtel de Ville en 1925.

Alors qu’elles n’ont pas le droit de vote, des candidates du Bloc ouvrier et paysan se présentent aux municipales de 1925. Plus d’une dizaine d’entre elles sont élues.

Les 3 et 10 mai 1925, les Français votent pour les élections municipales. Rien de bien original a priori, si ce n’est que le Parti communiste présente une dizaine de femmes en position d’éligibilité sur ses listes. Alors que les femmes n’ont toujours pas le droit de vote en France…

Pour en savoir plus lire le billet publié par Michèle Pedinielli le 27 février 2018 sur le site de Retronews

Une détenue de Rennes bénéficie de la première grâce présidentielle d’Emmanuel Macron

La prison des femmes de Rennes où est détenue la personne qui vient de bénéficier de la première grâce présidentielle d’Emmanuel Macron.La prison des femmes de Rennes où est détenue la personne qui vient de bénéficier de la première grâce présidentielle d’Emmanuel Macron. | Archives Ouest-France

Emmanuel Macron vient d’utiliser, pour la première fois depuis son élection, son droit de grâce. Une détenue de la prison de Rennes a vu sa perpétuité commuée en une peine de 20 ans. C’est actuellement la plus ancienne détenue de France.Pour en savoir plus sur Ouest-france.fr