À la prison de Fleury-Mérogis, une crèche va ouvrir pour les enfants des femmes détenues (Paul Guyonnet)

JUSTICE – C’est une grande première. À partir du mois de septembre prochain, la prison de Fleury-Mérogis, dans la banlieue sud de Paris, devrait être le premier centre pénitentiaire français à disposer d’une crèche pour accueillir les bébés des femmes incarcérées. « Une révolution », explique-t-on au sein de l’administration de la plus grande prison française, comme le rapporte Le Parisien.

L’objectif est de permettre aux femmes incarcérées, qui sont pour l’heure en cellule avec leur nourrisson, de pouvoir le faire garder pendant la journée, afin par exemple de travailler ou de suivre des formations scolaires ou universitaires. « Cela va favoriser la réinsertion de ces femmes, car ces détenues sont occupées à plein-temps actuellement par leurs bébés », continue Le Parisien, citant l’administration pénitentiaire…

Par Paul Guyonnet le 3 mars 2018 sur le site du Huffingtonpost.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s