Marie Curie, amoureuse vibrante

« À la lecture des archives comptables et des surprenantes variations des dépenses privées de la découvreuse du radium, c’est une amoureuse que j’ai vu surgir, vibrante, passionnée, une femme beaucoup plus attachante que l’icône de la sainte laïque et de la scientifique sacrificiellle. »

Le romanesque des archives

Le mot « archives » suscite souvent l’image d’un amas de paperasses poussiéreuses et rébarbatives. C’est tout l’inverse. Les archives sont à la connaissance du passé ce que les analyses biologiques sont à la médecine. Avec elles, on pénètre au plus vif du tissu humain…

Pour en savoir plus sur Marie Curie amoureuse

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s