La nuit d’après (Yves Viollier)

Parution du livre le 5 avril 2018 – Joseph vient de mourir, presque centenaire. Cette vie qu’il a forgée de ses mains, lui, le menuisier, il l’a partagée pendant soixante-dix ans avec Églantine. Au fil des heures de la nuit « d’après », celle-ci se souvient de leurs jours heureux et des plus sombres, et de cette promesse qu’a faite Joseph avant de partir.
Les chênes ne meurent pas, au paradis.

Elle a tout de suite aimé les mains de Joseph dans les siennes. C’était il y a soixante-treize ans lors d’un bal de noces dans la campagne vendéenne. Désormais les mains de Joseph ne la caresseront plus. On vient de l’enterrer, presque centenaire en ce jour de mai 2016. Au fil des heures d’une longue nuit défilent pour Eglantine tous les souvenirs liés à Joseph ; d’abord paysan, il fut tour à tour tonnelier, charpentier, menuisier puis ébéniste ; un artisan respecté qui avait l’amour du bois, de l’ouvrage bien fait… Ils ont traversé plus d’un demi-siècle d’histoire, auprès de leurs enfants, partageant tout, des plus beaux instants aux blessures indélébiles.


A cette vie à  fois modeste et accomplie qu’ils ont forgée à quatre mains, Joseph et Églantine ont donné sens, amour.

Un roman universel et bouleversant. Une histoire de transmission.

4de0620e7b313434363231333437333139393338Yves Viollier est né en Vendée. Il commence très jeune à écrire des poèmes, devient professeur de lettres, et commence à publier des romans en 1973. Ses premiers ouvrages le font remarquer par Robert Laffont, qui édite en 1988 la trilogie Jeanne la Polonaise. C’est avec ses romans vendéens, Les Pêches de vigne et Les Saisons de Vendée, qu’il fait son entrée au sein de l’Ecole de Brive. Il a obtenu, entre autres, le prix Charles Exbrayat pour Les Lilas de mer, le prix du Roman populaire pour Les Sœurs Robin, et le Grand Prix catholique de littérature pour L’Orgueil de la tribu. Il a récemment écrit L’Oratorio du Pardon avec le compositeur Bruno Coulais et reçu le prix Charette pour son roman Même les pierres ont résisté. Il vient de publier aux Presses de la Cité Y avez-vous dansé, Toinou ?, et, en avril 2017, Le Marié de la Saint-Jean. Yves Viollier est critique littéraire à La Vie. (Photographie Yves Viollier ©(c) Emmanuel Robert-Espalieu )

391929_310601465626093_571540478_nChaque roman de la collection Terres de France aux Presses de la Cité est une invitation au voyage. Voyage au cœur de la passion, celle de nos auteurs dont la plume fait vivre d’extraordinaires destins, celle, aussi, de leurs héros qui, livre après livre, deviennent une part de notre mémoire. Voyage encore au cœur de nos régions, voyage enfin au doux parfum d’antan.

Le succès de la collection Terres de France ne serait pas ce qu’il est sans  vous, sans les Amis de Terres de France. Un fabuleux enthousiasme, témoin d’une passion partagée.

(Photographie Lætitia Matusik – Attachée de presse – Presses de la Cité, domaine français).

Collection Terres de France – YouTube

Collection Terres de France l Accueil

Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice – YouTube

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s