Divorcer ou vendre son épouse ? Une pratique anglaise qui a perduré jusqu’au début du XXème siècle

Divorcer ou vendre  son épouse ?

Une pratique anglaise qui a perduré jusqu’au début du XXème siècle

Apparue au XVIIe siècle, la vente d’épouse permettait aux Anglais les plus modestes de mettre fin à un mariage par consentement mutuel.

Au XIXe siècle, pour éviter une procédure de divorce extrêmement coûteuse (équivalente à 16 000 euros) et fastidieuse, la façon la plus simple de divorcer pour les ménages modestes restait donc de recourir à la vente d’épouse.

La femme était alors exhibée collier au cou et, vendue aux enchères au plus offrant. Parfois, un simple ruban attaché autour de son cou ou de son bras suffisait.

La vente était annoncée à l’avance, souvent par voie de publicité dans un journal local.

Elles attiraient les foules et étaient souvent accompagnées de railleries ou de plaisanteries douteuses. Lorsque qu’un accord était conclu, les parties concernées et la plupart des badauds se retrouvaient généralement à la taverne locale pour célébrer la transaction !

Ce qui explique, probablement, pourquoi les autorités se contentaient la plupart du temps de fermer les yeux sur cette pratique illégale et le cérémonial particulièrement dégradant qui l’accompagnait.

Il faudra attendre le début du XXe siècle pour que cette coutume ignoble soit définitivement bannie d’Angleterre.

La dernière vente ayant eu lieu en 1913 pour une livre sterling …

Michel Hebert a partagé la publication de Marie Lucie Thepin dans le groupe J’aime l’Histoire et le Patrimoine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s