Violences conjugales : la justice au pied du lit

Une femme est tuée tous les trois jours, en France, sous les coups de son conjoint. La question des violences conjugales avance aujourd’hui lestée de chiffres, mais aussi d’une belle mythologie : nous autres modernes serions les premiers à lutter contre elles …

L’affaire du meurtre d’Alexia Daval, en Haute-Saône, a été élucidée cette semaine, comme on le sait, lorsque son mari a finalement avoué qu’il en était l’auteur, après avoir affiché durant trois mois l’innocence d’une douleur extrême. Ainsi la lumière a-t-elle été braquée, devant l’opinion, sur le grand fléau des violences conjugales, comme cela avait été déjà le cas, notamment, en 2003, quand Marie Trintignant était morte sous les coups de son compagnon. Une femme est tuée tous les trois jours, en France, dans de pareilles conditions, et un homme tous les douze jours. Une femme sur dix, vivant en couple, est victime de violences physiques, sexuelles ou psychologiques. Et chacun voit bien que la façon dont une société affronte un tel phénomène a beaucoup à nous dire sur ses équilibres et ses déséquilibres. C’est en historienne des systèmes judiciaires que Victoria Vanneau, ingénieure de recherche au CNRS, mon invitée ce matin, s’est attachée à  ce sujet sur la durée de deux siècles, afin de rédiger un livre intitulé par antiphrase La Paix des ménages, mais sous-titré : Une histoire des violences conjugales du XIXe au XXIe siècle. Elle y démontre que les archives des tribunaux ont beaucoup à nous apprendre sur l’ensemble des drames dont ils ont eu à se saisir d’âge en âge et sur les évolutions de la manière dont, en face d’une société elle-même en mouvement, entre la morale et le droit, entre la justice pénale et la justice civile, ils ont tâché de maîtriser quelque peu le fléau dont il s’agit. Jean-Noël Jeanneney

Pour écouter le document sonore lire le billet le 3 février 2018 publié sur le site de l’émission France culture.

Concordance des temps par Jean-Noël Jeanneney

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s