Rétrospective consacrée à Chantal Akerman, du 31 janvier au 2 mars 2018 à la Cinémathèque française

« C’est l’histoire d’une fille qui entre dans le cinéma en cirant des pompes. Mais pas n’importe quelles pompes : elle cire les siennes. D’ailleurs elle ne cire pas que ses pompes, elle cire aussi ses chaussettes et ses mollets. C’est l’histoire d’une fille qui, toute tachée de noir, range son appartement comme le ferait un ouragan et qui allume le gaz en appuyant sa tête sur la cuisinière. Amorce noire. Explosion : Saute ma ville (1968). Chantal Akerman entre dans l’histoire du cinéma à dix-huit ans, « sans vergogne ». »

La suite, on la connaît. 47 ans de cinéma, 20 films, autant de courts, des documentaires, une oeuvre et une artiste majeures du XXème siècle. Notre hommage commence ce soir, et nous vous attendons, émus.

Bande-annonce de la rétrospective consacrée à Chantal Akerman, du 31 janvier au 2 mars 2018 à la Cinémathèque française sur Vimeo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s