La Légende du pilhauer (Daniel Cario)

Parution du livre en mars 2018 –  « Dans toute tradition populaire circulent des croyances qui dépassent l’entendement. En Bretagne sans doute plus qu’ailleurs… » Ainsi débute en 1858 l’histoire du brodeur de Pont-l’Abbé qui créa un costume féminin d’une beauté exceptionnelle. Trois jeunes filles voulurent le porter le jour de leurs noces. Pour leur plus grand malheur.

Aux yeux de tous, Lazare Kerrec est considéré comme le meilleur tailleur-brodeur de Pont-l’Abbé. Péché d’orgueil ? Il a en tête de confectionner le plus beau des costumes mais que nul ne portera. La parure achevée, un gilet et un manchoù (sorte de petite veste) ornés de broderies somptueuses, révèle une telle maîtrise qu’on pourrait croire qu’elle est l’oeuvre du diable. Qui sait… ? En 1860, à l’insu du brodeur, sa petite-fille décide de porter le costume pour son mariage. Folies et tragédies s’enchaîneront…

Des décennies plus tard, Zacharie Le Kamm, modeste pilhaouer – chiffonnier –, arrière-petit-fils du tailleur, a hérité de la parure. Même s’il désapprouve l’union de sa fille adoptive, Violette, avec le fils d’un riche terrien, il accepte qu’elle revête les sublimes atours en ce jour de noces du printemps 1900. Comme pour défier la malédiction.

3ee4d04cc43134313736323538333738383837 (1)Daniel Cario est né en 1948 au Faouët, dans le Morbihan, en plein Centre-Bretagne.

Après des études au lycée de Lorient, il est devenu instituteur puis professeur de lettres modernes en collège.

Pendant plusieurs années, il a été responsable du secteur formation de la Ligue française de l’enseignement du Morbihan. Il s’est alors intéressé tout particulièrement aux cultures populaires d’essence traditionnelle, et notamment à la danse et à la musique. Il a tout d’abord écrit des ouvrages techniques : Du terroir à la scène : la tradition de danse bretonne et le spectacle et La Danse bretonne, puis il s’est lancé dans le roman en utilisant ses connaissances en matière de culture populaire avec deux trilogies, la première comprenant Le Sonneur des halles, La Musique en bandoulière et La Complainte de la grive et la seconde portant sur le monde des tailleurs-brodeurs bretons au XIXe siècle : Le Brodeur de la nuit, Les Habits de lumière et La Parure du cygne.

Il a continué à se diversifier en écrivant des romans pour adolescents, La Guerre des Trotte-menu et Coup d’Etat chez les Trotte-menu, mais aussi des romans noirs et des policiers dont Au grenier, Prix du roman Produit en Bretagne 2015. Trois femmes en noir est son huitième roman aux Presses de la Cité.

Chaque roman de la collection Terres de France aux Presses de la Cité est une invitation au voyage. Voyage au cœur de la passion, celle de nos auteurs dont la plume fait vivre d’extraordinaires destins, celle, aussi, de leurs héros qui, livre après livre, deviennent une part de notre mémoire. Voyage encore au cœur de nos régions, voyage enfin au doux parfum d’antan.

Le succès de la collection Terres de France ne serait pas ce qu’il est sans  vous, sans les Amis de Terres de France. Un fabuleux enthousiasme, témoin d’une passion partagée. Photographie : Lætitia Matusik – Attachée de presse – Presses de la Cité, domaine français

Collection Terres de France – YouTube

Collection Terres de France l Accueil

Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice – YouTube

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s