Alexandra Lamy : «Ça fait deux mille ans que les femmes se taisent»

Lancement De La 10eme Edition Du Pasteurdon - Paris

«Ça fait deux mille ans que les femmes se taisent, continue-t-elle. Alors, forcément aujourd’hui, c’est près d’une sur deux, touchée par le harcèlement ou le viol, qui s’exprime. Il faut que la parole se libère pour qu’on arrive enfin à se faire respecter. On a toutes vécu ce genre de situation et j’ai envie de dire aux actrices débutantes de ne pas se laisser impressionner et de se protéger le plus possible.»

Alexandra Lamy raconte ensuite que les attouchements sur les plateaux de cinéma sont monnaie courante sous couvert de blague potache. «Ça toujours existé, comme partout ailleurs, dit-elle. Du coup, on s’est habitués à se taire par peur que l’on nous rétorque qu’on manque d’humour. Ces types disent: “Oh ça va, je rigole!” OK, ils rigolent… Mais ça les ferait rire s’il s’agissait de leur fille?». http://www.lefigaro.fr/cinema/

__________________________________________________________________________________________

alexandra_lamyAlexan­dra Lamy, l’une de nos plus pétillantes actrices, habite le cœur du grand public grâce au person­nage facé­tieux de Chou­chou dans Un gars, une fille.

Alexan­dra Paulette Mathilde Lamy voit le jour le 14 octobre 1971 à Ville­cresnes (Val-de-Marne). Elle a une petite soeur, Audrey, de dix ans sa cadette. À 19 ans, elle suit les cours du conser­va­toire de Nîmes (Gard).

La carrière d’Alexan­dra décolle en 1999 grâce au rôle d’Alex, dite Chou­chou, de la série télé­vi­sée Un gars, une fille, avec pour parte­naire un comé­dien débu­tant, Jean Dujar­din, qui devien­dra rapi­de­ment son compa­gnon, puis son mari en 2009. Un gars, une fille cesse en 2003 mais l’ac­trice, deve­nue popu­laire, enchaîne au cinéma comme au théâtre des rôles de plus en plus nuan­cés, voire parfois drama­tiques. Elle est ainsi nomi­née aux Molières 2004 pour la pièce Théorbe, et se fait parti­cu­liè­re­ment remarquer en 2012 à travers le person­nage sombre et profond de Mado dans le film de Sandrine Bonnaire, J’en­rage de son absence.

2013 est pour Alexan­dra Lamy une année à succès : si elle incarne au cinéma ce person­nage de mère, boule­ver­sante, pour le film L’épreuve d’une vie, de Niels Taver­nier, elle excelle au théâtre de l’Ate­lier dans la pièce de Chris­tian Siméon, La Vénus au phaco­chère. En janvier 2017, elle décroche le Prix d’inter­pré­ta­tion fémi­nine au Festi­val du film de l’Alpe d’Huez pour sa prest­taion dans L’embar­ras du choix d’Eric Lavaine

Côté vie privée, Alexan­dra Lamy a une fille, Chloé, née en 1997 d’une première union avec l’ac­teur Thomas Jouan­net. En novembre 2013, après dix ans d’amour et un mariage en juillet 2009, Jean Dujar­din offi­cia­lise sa rupture avec Alexan­dra Lamy, après des mois de rumeurs persis­tantes. Alexandra Lamy – La biographie de Alexandra Lamy avec Gala.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s