La Route de T.S.F.(Jean-Marc Boura)

Parution du livre le 10 octobre 2017 – Cet ouvrage fait l’éloge de la femme martiniquaise. Il s’inscrit dans une particularité que l’on retrouve dans certaines sociétés ; précisément celles qui ont été concernées par, et qui ont subi l’esclavage : c’est le régime matrifocal. Il est en effet courant que la femme antillaise se retrouve seule, en charge de la famille : de son éducation, de son entretien, de son alimentation, etc. La femme martiniquaise est par conséquent très tôt, consciente de ses responsabilités ; endossant malgré elle toute « la charge familiale », elle vient en cela à jouer un rôle essentiel voire central, dans cette société. D’où ses surnoms de « poteau-mitan », de « femm’ douboutt », de « mâle-femme » ou de « maîtresse-femme »…

Jean-Marc BOURA, né le 12 janvier 1965 à Fort de France, Martinique.

Actuellement, assistant de direction dans une école Parisienne.

A obtenu :

–          Licence en Sciences de l’Education en 2013 (C.E.P.E.C de Lyon),

–          Brevet de technicien à Option, Conduite de l’Entreprise Agricole en 1986 (L.E.G.T.A de Croix Rivail),

–          Etudes d’Arts Lyriques (Formation de soliste, Contre-ténor Mezzo-Sopraniste) entre 1989 et 1994 au Conservatoire National de Région de Rueil Malmaison,

–          Prix supérieur chant (école Léopold BELLAN), en 1991,

–          Deux médailles de chant : U.F.A.M en 1989 et C.I.M.P en 1991.

Par Jean-Marc Boura

Thème : Roman de société / actualité

Format : Roman (134×204)

Nombre de pages : 308

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s