« La nuit des Béguines », une histoire de femmes puissantes et émancipées au Moyen Âge, racontée dans un livre

Croyantes, parfois mystiques, mais éduquées et autonomes, solidaires et entreprenantes, les Béguines vécurent au Moyen Âge, en Europe. En un livre, Aline Kiner rend à ces femmes la place qu’elles méritent d’avoir dans l’Histoire. Rencontre avec l’auteure au pied des restes du mur d’enceinte du grand béguinage de Paris. 

C’est si banal de le dire : les traces des femmes, puissantes ou pas, célèbres ou non, ont été consciencieusement effacées du récit historique. Une habitude malheureusement universelle et intemporelle, à laquelle les Béguines du Moyen Âge n’échappent pas. Pour évoquer ce moment passionnant de l’histoire des femmes, par les femmes, l’écrivaine et journaliste Aline Kiner a donc choisi la fiction, tant les sources manquent. A l’exception du livre d’une historienne américaine paru en 2014, The Beguines of Medieval Paris (Pen Press), et de quelques articles de-ci de-là, de sources directes rares (seul le registre des impôts offre quelques indications) le roman s’imposait. Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site de Information.tv5monde

Aline Kiner au pied du mur du grand béguinage de Paris, un lieu qui l’a tant inspirée pour le livre publié par les éditions Liana Levi, 336 pages, 22 € (c) Sylvie Braibant
13 OCT 2017  par Sylvie Braibant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s