L’affligeant destin de « La Vénus Hottentote »

EXPOSÉE DE SON VIVANT DANS DES ZOOS HUMAINS, LA SUD-AFRICAINE SAARTJIE BAARTMAN (1789-1815) FUT L’OBJET DE MOQUERIES RACISTES ENCORE LONGTEMPS APRÈS SA MORT.

Pendant l’année 1815, à la page des spectacles du Journal des débats politiques et littéraireson trouve cette annonce :

« La Vénus hottentote se voit tous les jours, rue Saint-Honoré, n° 188. Prix : 3 fr et 2 fr. »

Pour en savoir plus lire le billet publié par Pierre Ancery le 3 octobre 2017 sur le site de Retronews

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s