Raymonde Nédelec à la prison des femmes des Présentines (Marseille)

ancienne-prison-des-presentines-place-jules-guesde-13001-marseille-1-216x300La prison des femmes des Présentines, du nom d’un ancien couvent, occupe pendant la Deuxième Guerre mondiale, l’emplacement de l’actuel Hôtel de Région, dans le quartier de la Porte d’Aix. De nombreuses résistantes y sont incarcérées, parmi lesquelles Raymonde Nédelec, future Raymonde Tillon.

L’établissement est très dégradé et les conditions de détention sont particulièrement difficiles. Les cellules, envahies par les parasites, n’ont ni lavabo, ni WC, ni eau courante.

Les détenues doivent vider leur tinette (toilettes) tous les matins. En 1930, Marseille comptait trois établissements pénitentiaires en centre-ville : l’ancien couvent des Présentines, les prisons Chave et celle de Saint-Pierre. Il fut alors décidé de regrouper ces trois pénitenciers en un seul…

Pour en savoir plus sur le site Tourisme-marseille.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s