« La Femme de l’anarchiste » : Maria Valverde, talentueuse et éblouissante dans cette page de l’histoire de la guerre civile Espagnole

« Une page de l’histoire de la guerre civile Espagnole plutôt bien ficelée avec une indéniable qualité cinématographique.

Je ne peux pas parler de ce film sans évoquer Maria Valverde qui n’a que vingt sept ans lors de la sortie du film et déjà un début de carrière plein de promesses.

Le film raconte avec beaucoup d’émotion et d’authenticité ces moments douloureux que furent la guerre civile et le Franquisme en Espagne…

On y croit. » Ph.P.

Synopsis : En 1937, en Espagne, Justo, un avocat madrilène, rompt avec sa famille appartenant à la bonne société pour défendre les plus démunis. Anarchiste, il rejoint les rangs des Républicains. Justo aime passionnément sa femme, Manuela, avec qui il a eu une fille, Paloma. Mais la guerre va séparer le couple. Très vite, Manuela perd la trace de son mari. Son amour pour lui demeure indéfectible et elle continue de l’attendre, envers et contre tout. Entretemps, l’Europe s’est embrasée. Justo réapparaît en France où il s’est engagé dans la Résistance. Arrêté, il est déporté au camp de concentration de Mauthausen. Les siens comprennent qu’il risque de ne plus jamais revenir… Réalisé par Peter Sehr Marie Noelle (2008)

Avec Nina Hoss (Lenin) , María Valverde (Manuela) , Juan Diego Botto (Justo) … Voir la distribution

La femme de l’anarchiste (2008) – MUBI

Transmission : La scénariste et réalisatrice Marie Noëlle a intégré de nombreux éléments biographiques dans ce film. La « femme de l’anarchiste » est en fait sa propre grand-mère castillane qu’elle a appris à connaître à travers les récits et souvenirs de sa mère. Si l’auteure a choisi la fiction pour en parler, elle a fondé son travail sur d’intensives recherches documentaires. Le tournage de cette coproduction franco-germano-espagnole n’a pas été de tout repos. Il a duré plus de dix semaines et s’est déroulé dans soixante-douze lieux et en cinq langues différentes !

María Valverde est une actrice espagnole. María Valverde se fait connaître dans le monde du septième art en décrochant l’un des rôles principaux de Sortie de Route de Manuel Martín Cuenca. Elle campe alors María, une adolescente dont s’éprend un homme d’affaires quadragénaire incarné par Luis Tosar. Ce premier essai au cinéma est une véritable réussite et l’actrice remporte plusieurs prix, dont le Goya de la Révélation Féminine. María Valverde tourne par la suite dans Body Confusion (2004) de Vicente Peñarrocha et Vorvik de José Antonio Vitoria, avant de tenir le rôle-titre dans Melissa P. (2005), aux côtés de Letizia Ciampa, Primo Reggiani et Geraldine Chaplin. Dans ce film, elle est une jeune fille d’une quinzaine d’années, amoureuse d’un garçon qui n’a toutefois aucun sentiment pour elle. Il profite alors de l’intérêt qu’elle lui porte pour assouvir ses désirs charnels, jusqu’à ce qu’elle décide de se venger. L’année suivante, María Valverde prête ses traits à Lucrèce Borgia dans Los Borgia d’Antonio Hernández. Elle donne ainsi la réplique à Sergio Peris-Mencheta et Lluís Homar, qui incarnent respectivement César Borgia et Rodrigo Borgia.Après avoir pris part aux tournages de Ladrones (2007) de Jaime Marques, The Sandman de José Manuel González et La Femme de l’anarchiste de Marie Noelle et Peter Sehr, María Valverde partage l’affiche du drame Cracks (2009) avec Eva Green et Juno Temple, sous la direction de Jordan Scott. Grâce à Exodus de Ridley Scott, elle décroche son premier vrai rôle international. Biographie établie par Premiere

Vous pouvez également suivre mon activité : Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles.

ob_462626_ob-056637-p1150922Philippe Poisson – Ancien formateur des Personnels (ENAP), gestionnaire du Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … et membre correspondant du CLAMOR Centre pour les humanités numériques et l’histoire de la justice …

Autres sites :

Le blog de Philippe Poisson – Articles à votre disposition concernant l …

Odyfolio Emirates est le site d’information touristique de référence sur Dubaï, Abu Dhabi, les Émirats Arabes Unis (EAU), Oman, etc

La chaîne You Tube OdyFolio Emirates est désormais lancée …

Pour visiter le site http://www.odyfolioemirates.com/fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s