Carey Mulligan, l’héroïne des « Suffragettes », de Sarah Gavron

Rappel historique : Suffragette : femme qui, en Angleterre, militait pour le droit de vote féminin, avant la modification de la loi électorale.

Le terme de suffragettes apparaît en 1903 en Grande Bretagne avec la création par Mrs Pankhurst de l’Union politique et sociale des femmes. Ses membres, les « suffragettes » militent pour le vote des femmes.

Le terme ne fait pas nécessairement double emploi avec celui, jusqu’alors courant, de « suffragistes », dans la mesure où il symbolise un changement de stratégie [1] : dans la revendication féministe, au lieu de se contenter de la persuasion pacifique, le mouvement entend recourir à la violence pour obtenir l’égalité politique des deux sexes et en particulier le droit de suffrage et l’éligibilité aux Communes.

Les pacifistes, menées par Millicent Fawcett, sont rassemblées dans l’Union nationale des sociétés pour le vote de la femme, dont les racines les plus anciennes plongent jusqu’en 1867. – Pour en savoir plus 8mars.info/les-suffragettes-1903-1918

 

Synopsis du film : En Angleterre, au début du XXe siècle, Maud, une jeune femme employée dans une blanchisserie, mariée et mère de famille décide de s’engager auprès du groupe de militantes féministes britanniques appelé « Les suffragettes », un mouvement radical qui lutte pour obtenir le droit de vote des femmes au Royaume-Uni. Face aux réactions agressives du gouvernement envers les diverses manifestations pacifiques, Les suffragettes, dirigées par la célèbre Emmeline Pankhurst, sont prêtes à recourir à la violence et à risquer leur travail, leur famille et leur vie pour porter leur message…

Leur nom a gardé un charme plaisant, mais les suffragettes n’eurent pas la vie facile, nous rappelle cette fiction historique. L’héroïne, une ouvrière anglaise exploitée, abusée par son contremaître, maltraitée par son mari, va se battre aux côtés de ses compatriotes pour le droit à voter, en 1912. C’est une guerre des sexes que la réalisatrice raconte, en exaltant la solidarité féminine. Sa volonté de montrer que le combat d’hier est toujours d’actualité finit par devenir démonstrative, mais reste efficace. — Frédéric Strauss – Critique du 19 novembre 2016 dans Telerama

Pionnière d’un féminisme engagé et militant, elle démontre une perspicacité politique remarquable et finira par obtenir le droit de vote pour les femmes anglais à la fin de la première guerre mondiale.

Suffragette, son autobiographie en 2 tomes (Genèse d’une militante et La Révolution des Femmes) a inspiré le film Suffragettes où son personnage est joué par Meryl Streep.

« Je préfère être une rebelle qu’une esclave » Emilienne Pankhurst.

La préfacière, Dr Anne Nègre, avocate, militante de la parité, de la place des femmes dans les prises de décisions,  past dirigeante de   l’Association Française des Femmes Diplômées d’Universités, AFFDU, de International Federation of University Women, depuis 2015, Experte Égalité, Conférence des OING du Conseil de l’Europe. Elle analyse l’héritage d’Emmeline Pankhurst et nous rappelle que la lutte pour l’égalité continue. Éditions Ampelos, Féminisme

Fille d’un directeur d’hôtel vadrouilleur, Carey Mulligan naît à Londres en 1985 mais passe sa petite enfance en Allemagne. De cette période date ses premières émotions de comédienne : à six ans, elle monte sur les planches pour la première fois à l’occasion d’une comédie musicale proposée par son école. De retour dans la capitale anglaise à 8 ans, c’est à la Woldingham School qu’elle apprend l’art de la scène et renforce sa passion.

Grâce à son culot – elle écrit directement à la directrice de casting sans véritable référence – la jeune fille décroche ses premiers galons de comédienne avec un petit rôle dans Orgueil et préjugés (2005) de Joe Wright, à seulement 18 ans. Elle se fait davantage repérer trois ans plus tard grâce à l’adaptation de La Mouette de Tchekhov, dans laquelle elle partage la scène aux côtés de Kristin Scott Thomas et Peter Sarsgaard. Les trois années qui suivent offrent à la comédienne l’occasion de se perfectionner lors de diverses apparitions à la télévision que lui permettent notamment les séries The Amazing Mrs Pritchard et Doctor Who.

Mais la carrière de Carey Mulligan décolle en 2009 lorsqu’elle donne successivement la réplique à Johnny Depp dans le polar du maître Michael Mann, Public Enemies puis à Natalie Portman dans le drame familial Brothers, sous la direction de Jim Sheridan. L’année suivante, elle se fait réellement connaître du grand public avec le rôle-titre d’Une éducation, où son interprétation émouvante est auréolée de la récompense de meilleure actrice aux BAFTA et d’une nomination aux Oscars. Elle retrouve pour l’occasion Peter Sarsgaard.

L’actrice poursuit ensuite sa carrière dans une grosse production, Wall Street : l’argent ne dort jamais d’Oliver Stone, où elle côtoie Michael Douglas et Shia LaBeouf. Six ans après Orgueil et préjugés, elle retrouve Keira Knightley dans Never Let Me Go où elle incarne une jeune fille amoureuse confrontée à une terrible réalité. Amoureuse, elle l’est aussi dans le très encensé Drive avec Ryan Gosling qui lui fait tourner la tête.

Sa carrière semble désormais bel et bien lancée puisqu’on la retrouve au casting de Shame (Steve McQueen (II)), évoquant la thématique de l’addiction sexuelle à travers le personnage campé par Michael Fassbender, de Gatsby le Magnifique, dans lequel elle tient la tête d’affiche aux côtés de Leonardo DiCaprio, ainsi que de Inside Llewyn Davis de Ethan et Joel Coen avec Oscar Isaac et Justin Timberlake.

Après deux ans d’absence au cinéma, Carey Mulligan revient sur le grand écran en 2015 avec Les Suffragettes réalisé par Sarah Gavron. Dans le long-métrage retraçant l’histoire vraie de militantes britanniques revendiquant le droit de vote dans une Angleterre conservatrice, l’actrice joue aux côtés de Meryl Streep et Helena Bonham Carter.- Biographie établie dans allocine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s