« The Reader », un film sorti en 2008 ayant valu à Kate Winslet l’Oscar de la meilleur actrice.

 The Reader suit la vie de Michael Berg, un jeune lycéen vivant en Allemagne de l’Ouest au lendemain de la seconde guerre mondiale. En 1958, ce dernier fait par hasard la connaissance d’Hanna Schmitz, une mystérieuse employée de tramway de 20 ans son aîné mais avec laquelle il entretient une liaison pendant plusieurs mois. À chacune de leur rencontre, cette dernière lui faire la lecture. Le jeune Michael s’exécute, lisant des œuvres telles que lors de chacune de leurs rencontres, et il lui lit des œuvres de genres variés, comme L’Odyssée, Les Aventures de Huckleberry Finn, ou encore La Dame au petit chien, jusqu’à ce que Hanna disparaisse du jour au lendemain, sans laisser de trace. Huit ans plus tard, devenu étudiant en droit, Michael assiste aux procès des crimes de guerre Nazi. Il retrouve Hanna… sur le banc des accusés. Peu à peu, le passé secret de Hanna est dévoilé au grand jour.

Ce drame américain est l’adaptation du best-seller Der Vorleser (Le Liseur, en français), de l’auteur allemand Bernhard Schlink…

Alors que l’accueil de la presse spécialisée a été mitigé lors de la sortie de The Reader, la prestation de Kate Winslet dans le rôle d’Hanna a été unanimement saluée. Il lui a en effet valu, en 2008, le BAFTA de la meilleure actrice, puis, l’année suivante, le Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle et enfin l’Oscar de la meilleure actrice. À noter que Stephen Daldry a quant à lui reçu l’Oscar du meilleur réalisateur pour ce film, ainsi qu’un BAFTA et un Golden Globe. Terra femina

« The Reader » – Trailer – YouTube

Extrait 2 The Reader – Film 2008 (Drame, Guerre) – Comme Au Cinema

Parution du livre en septembre 2014 – À quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d’une femme de trente-cinq ans dont il devient l’amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l’un de leurs rites consiste à ce qu’il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain.Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de ses études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. Accablée par ses coaccusées, elle se défend mal et est condamnée à la détention à perpétuité. Mais, sans lui parler, Michaël comprend soudain l’insoupçonnable secret qui, sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée, et aussi cet étrange premier amour dont il ne se remettra jamais.Il la revoit une fois, bien des années plus tard. Il se met alors, pour comprendre, à écrire leur histoire, et son histoire à lui, dont il dit : «Comment pourrait-ce être un réconfort, que mon amour pour Hanna soit en quelque sorte le destin de ma génération (…) que j’aurais moins bien su camoufler que les autres ?»

Bernhard Schlink, auteur de plusieurs romans policiers couronnés de grands prix (Brouillard sur Mannheim), signe là une œuvre émouvante. En un style limpide et bref, il narre un amour qui perdure malgré le temps et le regard d’autrui, et qui reconnaît à la littérature une valeur curative. Par-delà l’anecdote, Bernhard Schlink nous invite à réfléchir sur des notions aussi capitales que l’interprétation de la vérité, la responsabilité de nos actes ou la confrontation avec le passé nazi. –Nathalie Gouiffès

  • Éditeur : Gallimard
  • Collection : Folio

Kate Wins­let est née le 5 octobre 1975 en Angle­terre. Ses parents sont des acteurs amateurs, ce qui met la jeune Kate très tôt au contact du métier.

Elle se forme à la Redroofs Theatre School dans le Berk­shire. Ses premiers grands rôles au cinéma sont « Raisons et senti­ments » en 1995 et bien sûr « Tita­nic » en 1996. Kate devient alors une star inter­na­tio­nale, portée par l’im­mense succès d’un des films les plus rentables de tous les temps.

Elle pour­suit sa carrière en choi­sis­sant avec soin ses rôles. Grâce à sa perfor­mance dans « The Reader », elle reçoit l’os­car de la meilleure actrice en 2009. Elle est égale­ment remarquée dans sa pres­ta­tion d’épouse dépas­sée dans le film « Noces rebelles » tourné avec Leonardo DiCa­prio, son parte­naire dans « Tita­nic » et son meilleur ami.

Kate Wins­let s’est mariée trois fois. Avec son premier mari, Jim Threa­ple­ton, elle a eu une fille, Mia. Son second époux, Sam Mendes, l’a diri­gée dans « Noces rebelles ». Ils ont eu ensemble un garçon, Joe.

Kate Wins­let s’est rema­riée en 2012 avec Ned Rockn­roll, le fils de l’homme d’af­faires Richard Bran­son. Le 7 décembre 2013 l’actrice met au monde un petit garçon prénommé Bear Blaze. Biographie établie avec Gala

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s