Le sexe, enjeu crucial en temps de guerre

Dans le cadre d’une série consacrée à l’Histoire de la sexualité, en 4 épisodes, la Fabrique de l’histoire diffusait en 2007 un documentaire sur la sexualité en temps de guerre. Anaïs Kien, pour ce deuxième volet sur la sexualité et ses non-dits, avait réalisé un documentaire au Musée des Invalides à Paris qui proposait l’exposition Amours, guerres et sexualité. Comment s’aimer en temps de guerre ?

Le Général Robert Bresse et les historiens, commissaires de l’exposition Danièle Voldman, François Rouquet et Fabrice Virgili, répondaient à la question en abordant des thèmes aussi variés que la mobilisation, la séparation, la frustration liée à l’absence de l’autre, les bordels militaires, les maladies vénériennes décimant des divisions entières, les permissions, la surveillance des épouses et concubines et les violences sexuelles.

Le témoignage du général Bresse, directeur du musée de l’Armée, démontrait à quel point la question de la sexualité en temps de guerre est cruciale. Il livrait une partie de son expérience lorsqu’il dirigeait des régiments en Nouvelle Calédonie et en ex-Yougoslavie … (Illustration à la une, bande défilante : Le B.M.C. (bordel militaire de campagne) au Maroc en 1905. Crédits : Enri collection Yli. – Sipa)

Pour en savoir plus écouter le document sonore de 54 minutes sur le site de l’émission France culture

Intervenants :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s