Lettres de Milena Jesenska, 1938-1944 : de Prague à Ravensbrück

27574100810630lParution du livre le 18 août 2016 – Milena était connue du public par les lettres de Kafka, qui avait su voir en elle un être hors du commun, «un feu vivant». Milena Jesenská, journaliste à Prague, a payé de sa vie son engagement aux côtés des opprimés, Juifs, communistes, antifascistes.

Aujourd’hui, ses lettres au publiciste émigré Willi Schlamm, en 1938-1939, offrent le portrait d’une femme passionnée, mais aussi un témoignage sur la fin de la première République tchécoslovaque, abandonnée par les puissances européennes et livrée à elle-même quand le mal envahit ses rues et ses places le 15 mars 1939.

Dans les lettres de captivité, découvertes par un incroyable enchaînement de hasards, Milena, au bout du chemin, se montre telle qu’elle fut toujours : vraie, soutenue par ses convictions et son immense volonté de vivre, libre en dépit de tout.

Milena Jesenskáest morte à Ravensbrück le 17 mai 1944, l’État d’Israël lui a exprimé sa reconnaissance en l’honorant comme «Juste parmi les nations».

(La Musa de Kafka) – YouTube

Auteur : Milena Jesenská

Préface : Hélène Belletto-Sussel | Alena Wagnerova

Traducteur : Hélène Belletto-Sussel

Genre : Biographies, mémoires, correspondances…

Éditeur : Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve-d’Ascq, France

Collection : Littératures

Pour lire un extrait du livre voir le billet publié sur le site lechoixdeslibraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s