La maréchaussée angoumoisine au XVIIIe siècle

 88Cet ouvrage, fruit d’une recherche fouillée, méthodologique et passionnante, représente une histoire bien vivante des troupes de la maréchaussée que nous propose Pierre Boulanger, l’historien bien connu, des terroirs charentais.

En se servant de l’exemple angoumoison, l’auteur nous retrace les transformations rencontrées par la maréchaussée tout au long du XVIIIe siècle. Par la même, il nous décrit les incivilités commises dans nos campagnes, le plus souvent due à des conditions sociales et économiques très précaires.

Initialement chargée de réprimer les méfaits commis par les soldats et les déserteurs et par les mercenaires qui, pendant et après la guerre de Cent Ans, forment des bandes de pillards (les Grandes compagnies), la maréchaussée  se sédentarise progressivement. Par une décision royale de François Ier en 1536, les missions de la maréchaussée sont étendues à la police des personne ne relevant pas des juridictions locales ordinaires : vagabonds, étrangers non domiciliés, vols avec armes, vols sur les grands chemins.

Cependant, la maréchaussée souffre de nombreuses imperfections (implantation irrégulière, manque de contrôle, faiblesse des effectifs) aggravées par la vénalité des charges et la faiblesse des gages qui justifient une série de réformes, conduites entre 1720 et 1778.

Ces réformes renforcent le caractère militaire de la maréchaussée en accentuant son assisse territoriale. De brigades – de quatre à cinq hommes – sont réparties le long des grandes routes. Chaque brigade surveille une dizaine de kilomètre de route de part et d’autre de son siège. Progressivement on parvient à un maillage territorial plus fin et plus rationnel qui nous apporte de nombreuses indications sur la vie des villageois.

A travers cette histoire originale de la maréchaussée, l’auteur nous guide au cœur de la société rurale charentaise et angoumoisine de XVIIIe siècle.

Depuis 2009, Les Éditions Transmettre placent la transmission des connaissances humaines au centre de leurs préoccupations. Maison d’édition prônant la recherche et le partage des savoirs, nous publions des ouvrages favorisant la compréhension de nos sociétés excluant tout préjugé social, politique ou religieux.

Notre ligne éditoriale se veut multiculturelle. En effet, les Éditions Transmettre constituent un passage de relais éducatif et intergénérationnel dans le respect et la tolérance de chacun.

Nous ne souscrivons à aucun des modes de pensée ou des choix idéologiques du moment. Nous souhaitons garantir l’universalité de la pensée comme le soulignent nos différentes collections de livres rares en histoire, sciences humaines, religions, judaïsme…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s