Les vagabonds d’ailleurs et de nulle part …

Archive sonore de l’émission Europe 1 « Au cœur de l’Histoire » en date du 2 août 2013

Invités : André GUESLIN, Professeur d’histoire sociale contemporaine à l’Université Paris Diderot et Dominique KALIFA, Professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site de l’émission Europe1

9782213666532-x_0Parution du livre le 13 février 2013 – De tout temps, l’errance a interpellé la société sédentaire. Pauvre ou non, elle a toujours intrigué.

Cette plongée dans le monde étrange, D’ailleurs et de nulle part, cherche à traquer la réalité au ras du sol. Qui sont donc ces errants ? Leur réalité multiforme est envisagée ici depuis le Moyen Âge. Hier, mendiants valides, vagabonds ; errants et migrants à la recherche d’un travail ; gitans et « rouleurs » de toutes sortes… Aujourd’hui, clochards et SDF ; étrangers sans papiers ; Roms et gens du voyage ; routards… André Gueslin s’attache au glissement sémantique qui va du vagabond à l’origine, au SDF désormais, en essayant de scruter dans une véritable généalogie leurs similarités et leurs différences au fil des siècles.

Dans une démarche d’histoire totale, toutes les facettes de l’existence des errants pauvres – des hommes et des femmes « sans » – sont présentées : comment vivent-ils ? Que font-ils ? En quoi croient-ils ? La thématique de leur exclusion sociale est au centre de ce livre. Ce monde d’altérité, censé refuser le travail et donc démuni, suscite la compassion, mais aussi diverses peurs auxquelles répondent tout au long de l’Histoire ambiguïtés et tâtonnements de la société dominante comme de l’État.

Pourtant, les représentations sont loin d’être uniformes. La dimension baroque du trimard fascine de Villon à Kerouac, en passant par la chanson, le théâtre, l’opéra et le cinéma. Voilà s’affirmer le versant lumineux de la route. Sacré au début du Moyen Âge, puis rapidement diabolisé, le qualificatif « vagabond » revêt, dès le XXe siècle, une dimension précieuse de curiosité intellectuelle.

André Gueslin, qui réussit le tour de force de mêler analyses historiques, ethnosociologiques, psychologiques et littéraires, retrace magistralement l’histoire de cette déambulation.

Lire un extrait

André Gueslin, professeur d’histoire sociale contemporaine à l’université Paris VII-Denis Diderot, a écrit de nombreux livres, dont Mythologies de l’argent. Essai sur l’histoire des représentations de la richesse et de la pauvreté dans la France contemporaine (XIXe-XXe siècles), Économica, 2007 ; Les Gens de rien, Fayard, 2004 (réédité sous le titre Une histoire de la grande pauvreté dans la France du XXe siècle, « Pluriel », 2013). Il a codirigé Les Maux et les mots de la précarité et de l’exclusion en France au XXe siècle, L’Harmattan, 2012.

96762_couverture_hres_0Parution du livre le 10 janvier 2013 – De la cour des Miracles aux territoires contemporains de la misère ou de la pègre, l’existence des « bas-fonds » revient régulièrement hanter nos imaginaires.

Gueux, mendiants, misérables, prostituées, criminels, grands délinquants, détenus, peuplent de leurs figures hideuses, à la fois réelles et fantasmées, l’envers – pour ne pas dire le « Milieu » – de nos sociétés. Ils en constituent le repoussoir, la part maudite, mais aussi l’une des lignes de fuite symbolique et sociale.

Quoique centré sur la France des XIXe et XXe siècle, cet ouvrage n’hésite pas pour autant à puiser ses références dans la société médiévale finissante, dans l’underworld victorien, les trottoirs de Hambourg ou les ports coloniaux… Dominique Kalifa élabore ainsi une sociologie comparée extrêmement précise et documentée de cet imaginaire, propre à susciter fantasmes et divagations. Pas à pas, il met ainsi au jour ses constituants (ses décors, ses figures et ses intrigues), ses procédés de fabrication (via le journalisme, la littérature, le cinéma…), mais aussi et surtout les ressorts d’une fascination : souvent dénoncée comme malsaine, celle-ci s’avère pourtant souvent un puissant régulateur des sensibilités et des aspirations sociales.

Éditions du Seuil

Sciences humaines

philippe-henri-est-de-retourIndépendamment de mes activités sur les blogs Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des … et FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES : 

Je vous invite à découvrir ce nouveau site, fruit du travail de plusieurs mois de recherche, d’errance vagabonde et d’itinérance. Bonne lecture.

Odyfolio Emirates est le site d’information touristique de référence sur Dubaï, Abu Dhabi, les Émirats Arabes Unis (EAU), Oman, etc

La chaîne You Tube OdyFolio Emirates est désormais lancée

Pour visiter le site http://www.odyfolioemirates.com/fr/

Philippe Poisson est un ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

Le blog de Philippe Poisson – Articles à votre disposition concernant l …

2 157 458 visiteurs uniques au 24 novembre 2016

Philippe poisson – Google+ 53 698

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s