Émilie du Châtelet

15589545_1704413016540767_2100183408816309890_nÉmilie du Châtelet, illustre et pourtant inconnue mathématicienne, est née à Paris en 1706 dans une famille noble et cultivée, Émilie reçoit de son père une éducation « de garçon ». Elle s’éprend en 1735 de Voltaire, qui a mainte fois admis être bluffé par sa supériorité intellectuelle. Elle entreprend la traduction des Principa Mathematica de Newton.

Brillante, intelligente, Émilie du Châtelet a pourtant un grand défaut : celui d’être une femme. À la Cour, la mathématicienne se heurte à la jalousie des autres femmes, qui font tout pour la discréditer. Jugée sans talent, prétentieuse, voire complètement idiote, Émilie du Châtelet est pourtant aujourd’hui considérée comme l’une des plus grandes scientifiques de son temps et sa traduction des Principes mathématiques fait toujours autorité. Le Salon des dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s