« J’accuse…! » de Zola en 1898

Émile Zola ; dessin ; Louis Lemercier de Neuville ; années 1890 – Source : BnF

Émile Zola ; dessin ; Louis Lemercier de Neuville ; années 1890 – Source : BnF

En 1898, à l’instar de Voltaire un siècle auparavant, Émile Zola décide de mettre sa plume au service d’une juste cause et d’un innocent, Alfred Dreyfus. Cet engagement, aujourd’hui célébré, valut beaucoup de tourments à l’écrivain. Il marque aussi le point de départ de ce qu’on appelle parfois « la deuxième affaire Dreyfus » et un temps fort dans la structuration du paysage médiatique ainsi que dans l’enracinement de la culture républicaine.

Auteur : Isabelle CHALIER
Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site retronews

 

 

 


Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s