Le poilu était une femme : une confusion embarrassante autour du retour du corps d’un soldat mort pour la France

En 1920, après de longs et vifs débats, les parlementaires français autorisent enfin l’exhumation des corps de soldats morts pendant la Grande Guerre, afin que ces derniers puissent être restitués aux familles qui le souhaitent. Par cette décision, la France espère mettre fin aux exhumations sauvages et au commerce crapuleux des « mercantis de la mort ». Si, désormais, le transport des corps doit être strictement organisé sous le contrôle de l’État, l’ampleur d’une telle manœuvre est toutefois source de confusion. La dépouille est-elle véritablement celle que l’on croit ? C’est la question qui se pose à la suite de la découverte d’une incroyable erreur à Riantec, dans le Morbihan…

Pour en savoir plus voir le billet publié par  Yves-Marie EVANNO sur le site enenvor

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s