ELS INTERNATS DE LA POR (Les internats de la peur) de Montse Armengou et Ricardo Belis

Sous le régime de la dictature de Franco des institutions religieuses catholiques ont été créées pour « aider » des enfants abandonnés et leur donner une éducation digne de la société de l’époque. En réalité ces lieux étaient de véritables camps de concentration où les enfants étaient maltraités et souvent abusés par le personnel qui en assurait la gestion. Ce système assez méconnu a perduré en Espagne jusque dans les années 80. Témoignages très forts et touchants sur ces histoires incroyables…

de Montse Armengou et Ricardo Belis – 75 min – 2015 – Espagne

Image : David Bou
Montage : Joan Carles Calvera
Production : TV3 Télevisio de Catalunya

14568042_10154039133838997_4135132077425372860_nIndépendamment de mes activités sur les blogs Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des … et FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES : 

Je vous invite à découvrir ce nouveau site, fruit du travail de plusieurs mois de recherche, d’errance vagabonde et d’itinérance. Bonne lecture.

Odyfolio Emirates est le site d’information touristique de référence sur Dubaï, Abu Dhabi, les Émirats Arabes Unis (EAU), Oman, etc

Pour visiter le site http://www.odyfolioemirates.com/fr/

Philippe Poisson est un ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

blog de Philippe Poisson  2 157 458 visiteurs uniques au 24 novembre 2016

philippe poisson – Google+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s