Portrait de ces rares femmes samouraï

La société japonaise est connue pour avoir conservé une forte pression patriarcale, autant dans ses principes familiaux que dans ses relations hiérarchiques. Bien que la prise de conscience commune tende progressivement à faire évoluer les mœurs dans le sens de plus d’égalité, à savoir un droit équitable entre les femmes et les hommes, la délimitation entre le rôle de la femme, confinée à ses casseroles, et celui de l’homme se veut présente depuis de nombreux siècles dans l’archipel : moines, empereurs, samouraïs, tous sont représentés par des figures masculines depuis la période Jōmon. Pourtant, même si leur présence fut beaucoup plus rare, certaines figures féminines extrêmement influentes ont existé, et leurs épopées ont été retranscrites dans des contes, des poèmes ou des dessins inspirants. Au-delà des divinités féminines présentes dans le shintoïsme, comme Amaterasu, la grande déesse du soleil, ou l’impératrice Jingu, dont leurs existences n’ont été relatées que dans des légendes communes, c’est dans un domaine plus terre-à-terre, là où la présence des femmes demeure la plus infime, que l’on trouve les plus inspirantes d’entre-elles : les femmes samuraï, présentes sur le champ de bataille, appelées onna-bugeisha...

Pour en savoir plus voir le billet publié le 24 novembre 2016 sur le site japanization

14568042_10154039133838997_4135132077425372860_nIndépendamment de mes activités sur les blogs Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des … et FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES : 

Je vous invite à découvrir ce nouveau site, fruit du travail de plusieurs mois de recherche, d’errance vagabonde et d’itinérance. Bonne lecture.

Odyfolio Emirates est le site d’information touristique de référence sur Dubaï, Abu Dhabi, les Émirats Arabes Unis (EAU), Oman, etc

Pour visiter le site http://www.odyfolioemirates.com/fr/

Philippe Poisson est un ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

blog de Philippe Poisson  2 155 189 visiteurs uniques au 20 novembre 2016

philippe poisson – Google+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s