Barbara, surnommée « La Dame en noir » ou « La Chanteuse de minuit »

Le 24 novembre 1997 disparaissait la chanteuse, auteure-compositrice et interprète, Barbara, surnommée « La Dame en noir » ou « La Chanteuse de minuit ». Ses chansons comme Ma plus belle histoire d’amour, L’Aigle noir, Nantes, Dis, quand reviendras-tu, sont devenues des classiques de la chanson française. Commençant sa carrière dans les cabarets de Bruxelles, elle revient à Paris et s’impose notamment à l’Ecluse au coeur du quartier latin. Repérée, notamment par Georges Brassens, qu’elle chante dans son 1er album « Barbara chante Brassens », elle va rencontrer un immense succès avec son album « Barbara chante Barbara » en 1964. Depuis 2010, le ministère de la Culture et de la Communication décerne le prix Barbara à une jeune chanteuse francophone.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s