Un syndicalisme impossible ? : L’aventure oubliée des Jaunes, 1899-1914

15110906_1151139334922368_2874901081792932688_o

Parution du livre le 7 novembre 2016 – Les Jaunes, c’est une aventure syndicale et politique qui rassembla jusqu’à 100 000 personnes entre 1899 et 1914 – soit autant que la CGT à la même période. Derrière ce mot, devenu une insulte, se cachent des destins oubliés : ceux d’ouvriers et d’artisans qui se définissaient eux-mêmes comme de « braves travailleurs » rejetant la lutte des classes, la grève et l’affrontement au profit d’une entente avec les patrons. Les passions populistes, les rivalités internes et les arrière-pensées de ses bailleurs de fonds contribuèrent peu à peu à discréditer le mouvement. L’itinéraire atypique de ces hommes et de ces femmes n’avait jusqu’à présent jamais fait l’objet d’une étude minutieuse, au plus près des archives.

Christophe Maillard est formateur en histoire-géographie à l’École supérieure du professorat et de l’éducation de l’Université de Franche-Comté. Docteur en histoire, il est l’auteur de Pierre Biétry (1872-1918), du socialisme au nationalisme, ou l’aventure du leader des Jaunes à la Belle Époque (2013).

  • Éditeur : VENDÉMIAIRE
  • Collection : Chroniques

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s